(Photo : Proprio Direct)
Carole Viau est conseillère municipale de Saint-Sauveur.
|

Carole Viau en audience disciplinaire de son ordre professionnel

Par Simon Cordeau

La conseillère municipale de Saint-Sauveur Carole Viau, membre du Parti sauverois, aura une audience disciplinaire de l’Organisme d’autorégulation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), le 9 mars prochain. Courtière immobilière à Proprio Direct, Mme Viau fait l’objet de trois chefs d’accusation de « Conflit d’intérêts et indépendance », pour des événements advenus en mai 2013.

Dans la plainte qui sera entendue par le comité de discipline, on peut lire que Mme Viau aurait « commis des actes dérogatoires […], alors qu’elle était le courtier inscripteur dans le cadre de la vente de son propre immeuble » à Saint-Sauveur.

Selon les chefs d’accusation, elle n’aurait pas évité de se placer en conflit d’intérêts à trois reprises. D’abord, « […] en n’indiquant pas au promettant-acheteur […] qu’elle ne le représentait pas et qu’il pouvait se faire représenter par le titulaire de permis de son choix afin de négocier les modalités de la vente de l’immeuble ». Ensuite, « […] en n’informant pas et en ne conseillant pas objectivement le promettant-acheteur […] à l’effet qu’elle avait maintenant décidé de lui vendre l’immeuble sans garantie légale de qualité ». Enfin, « […] en permettant et en tolérant que soit inscrit à titre de représentant du promettant-acheteur […] à la promesse d’achat […] le nom [d’un courtier collaborateur], et ce, alors qu’elle savait ou ne pouvait ignorer qu’il n’agirait pas comme intermédiaire dans la transaction ».

Mme Viau a enregistré un plaidoyer de culpabilité. Lors de l’audience du 9 mars, le comité entérinera ou non ce plaidoyer, et « entendra ensuite la preuve et les représentations sur les sanctions proposées ». Si le comité déclare l’intimée coupable, Mme Viau s’expose à des sanctions. Les sanctions possibles incluent une réprimande, une amende de 2 000 $ à 50 000 $ par chef d’accusation, et/ou la suspension ou la révocation de son permis de courtière immobilière, entre autres.

Mme Viau n’a pas d’avis ou de mentions disciplinaires antérieurs à son dossier.

Il n’a pas été possible de rejoindre Mme Viau pour ses commentaires avant publication.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

4 Comments

  1. ALAIN DAVIAULT

    Un douche de discrédit sur le parti Sauveurois qui prône la transparence.Actuellement, comment peut-elle prôner la transparence comme élue.L’ensemble des membres du Parti Sauverois ont eu à répondre à Monsieur Luc Leblanc ,antérieurement Président du Parti Sauverois.Avant de se lancer et de s’affilier aux autres candidats et candidates la question fut posée aux aspirants candidats et candidates à savoir si quelqu’un avait un squelette dans le placard.

    Comme membre du Parti Sauverois, je ne peux accepter que Mme Viau demeure au sein du Parti. De plus, elle devrait s’excuser auprès des membres et de ceux qui l’ont soutenue tout au long de la campagne.

    Reply
  2. ALAIN DAVIAULT

    Au calendrier /audiences -disciplinaires révisé le 23 octobre 2021, numéro d’article 208787, il y est inscrit clairement le processus à venir pour Mme Viau.Donc, pourquoi maintenir qu’elle ne le savait pas pendant la période électorale.

    Reply
  3. Fabien Béland

    On est tous susceptible de se retrouver dans des situations de conflits et des fois on peut l’échapper. On apprend de nos erreurs et on en ressort meilleur. Attendons sa version avant de juger.

    Reply
    • ALAIN DAVIAULT

      Vous saisissez mal mes écrits, loin de moi de la juger. Je soulève son manque de transparence avant les élections et à notre égard.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.