Démission-surprise du conseiller Guinard

Démission-surprise du conseiller Guinard
Actualité

Crise à Sainte-Adèle

«Je souhaite au bénéfice de tous que la rigueur et la transparence plus récemment invoquées soient empreintes des valeurs que j’ai toujours promues: l’équité, la justice sociale et l’humanisme dans les rapports entre la municipalité et ses citoyens… le tout, loin des “agendas cachés”, loin de la petite politique et loin des décisions prises à l’avance et en petits groupes. Je souhaite également que le développement de Sainte-Adèle en soit un qui respectera la qualité de vie du citoyen, qui respectera son environnement en remettant toujours le citoyen à l’avant-plan des décisions du quotidien et de l’avenir et qui respectera sa capacité de payer.» – Pierre-Antoine Guinard

Le conseiller Pierre-Antoine Guinard annonce son retrait de la vie politique. Dans une lettre qu’il a lue devant l’assemblée et les caméras de Cogeco lors de la réunion du conseil du 19 novembre dernier, le conseiller a souligné ses «dix ans à titre de conseiller municipal pour la Ville de Sainte-Adèle secteur Mont-Rolland.» Effective dès la levée de la séance du conseil, la démission du conseiller ajoute à la tourmente qui secoue l’Hôtel de Ville de Sainte-Adèle depuis maintenant plusieurs mois: «Ma confiance a récemment été ébranlée et c’est pour moi difficile, voire impossible de travailler dans ce contexte», affirme-t-il dans sa lettre.

Le conseiller Guinard dit avoir choisi ce moment pour annoncer sa démission afin de profiter de l’élection qui aura lieu le 24 février prochain et ainsi éviter des coûts supplémentaires aux Adélois.

Rappelant qu’il est plus que jamais nécessaire d’attirer du sang neuf à la mairie de Sainte-Adèle, Pierre-Antoine Guinard explique: «Je souhaite au bénéfice de tous que la rigueur et la transparence plus récemment invoquées soient empreintes des valeurs que j’ai toujours promues: l’équité, la justice sociale et l’humanisme dans les rapports entre la municipalité et ses citoyens… le tout, loin des “agendas cachés”, loin de la petite politique et loin des décisions prises à l’avance et en petits groupes. Je souhaite également que le développement de Sainte-Adèle en soit un qui respectera la qualité de vie du citoyen, qui respectera son environnement en remettant toujours le citoyen à l’avant-plan des décisions du quotidien et de l’avenir et qui respectera sa capacité de payer.»

Après ces «cinq cents» lundis soir passés derrière la table du conseil, Pierre-Antoine Guinard, visiblement ému, a remercié sa famille de l’avoir soutenu et épaulé tout au long de ses mandats. Se tournant vers la caméra il a conclu: «Comme le dit la chanson: faites du feu dans cheminée je reviens chez nous.»

Rappelons que le conseiller Guinard avait appuyé la sortie publique de la conseillère Josée Barbeau concernant l’affaire Mongeau et le développement immobilier à Sainte-Adèle. Prise de position qui avait fait l’objet d’un article dans les pages d’Accès en août dernier. Suite à l’annonce de la démission de Pierre-Antoine Guinard, Josée Barbeau a souhaité prendre la parole afin d’exprimer sa déception: «Je perds un allié au sein du conseil et dans les dossiers environnementaux qui tardent à débloquer.»

Les raisons évoquées par le conseiller Guinard pour expliquer son départ racontent l’histoire d’une administration dont les fondations, rongées par les guerres intestines, les divisions et les dissensions, menacent de s’effondrer à tout moment. L’Hôtel de Ville de Sainte-Adèle est actuellement le théâtre d’un vaudeville où les acteurs se produisent devant une salle qui songe à exiger le remboursement du prix d’entrée.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X