«Déplorable!»

«Déplorable!»
Actualité

Dans la foulée des réactions entraînées par le boycott d’Accès par certains commerçants adélois (voir à ce sujet la chronique de Josée Pilotte de la semaine dernière, toujours disponible sur www. journalacces.ca; voir aussi la page 4 de cette édition-ci), le Directeur général de la Chambre de commerce de Saint-Sauveur a tenu a lancé un message clair à la communauté adéloise.

Dans la foulée des réactions entraînées par le boycott d’Accès par certains commerçants adélois (voir à ce sujet la chronique de Josée Pilotte de la semaine dernière, toujours disponible sur www. journalacces.ca; voir aussi la page 4 de cette édition-ci), le Directeur général de la Chambre de commerce de Saint-Sauveur a tenu a lancé un message clair à la communauté adéloise.

Pierre Urquhart est cinglant à l’endroit des commerçants qui font le choix du boycott plutôt que celui de la discussion: «La liberté d’expression est un principe fondamental de nos sociétés. Je déplore fermement ces façons de faire, qui ne servent en rien la communauté de ces commerçants. Un journal comme Accès a le respect des citoyens laurentiens; les Adélois doivent être furieux que certains de leurs gens d’affaires cherchent à faire taire un média qui est près de leurs préoccupations. Il faut bien comprendre qu’un journal contribue à la vitalité d’une région et que c’est à cette vitalité même que l’on est en train de s’attaquer à Sainte-Adèle. Je sais que nos journaux régionaux sont ouverts d’esprit et qu’ils font toujours place aux opinions divergentes; dans le cas d’Accès, il l’a démontré à de nombreuses reprises au cours des dernières années. Pourquoi alors utiliser le boycott d’un média, ce procédé préhistorique qui s’apparente à la censure? Il s’agit clairement d’un manque de vision de ces commerçants de Sainte-Adèle. Se mettre un média à dos, c’est l’une des pires choses à faire pour sa municipalité…»

Pour sa part le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, Charles Garnier, abonde dans le même sens que M. Urquhart: «Les médias ont un travail à faire et ils le font généralement bien. Mon expérience passée m’a confirmé que l’on ne se met pas un média à dos; ça ne sert à rien et c’est inefficace».

Joint par Accès, le président de la Chambre de commerce de Sainte-Adèle, Pierre Durocher, a mentionné qu’il allait consulter son conseil d’administration avant de décider si la Chambre réagirait.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X