pub de recyclage
(Photo : Nordy)
La rue Saint-Denis à Saint-Sauveur
|

Des terrains convoités à Saint-Sauveur sur la rue Saint-Denis

Par Luc Robert

Une situation rarissime attire les investisseurs ces jours-ci sur la rue Saint-Denis à Saint-Sauveur, où trois maisons successives sont mises en vente au même moment.

Situées à quelques pas des Galeries des Monts, les demeures sont affichées par l’agence immobilière Royal Lepage Humania de Saint-Jérôme. « Il s’agit de deux frères et une sœur, qui ont placé leur immeuble sur le réseau. On parle d’un secteur résidentiel très prisé, voire stratégique, car les maisons se trouvent à quelques pas d’une épicerie, d’une SAQ et d’une pharmacie. Les résidences figurent au listing du marché depuis à peine deux semaines, mais je reçois beaucoup d’appels », a souligné l’agent Réjean Villeneuve.

« La localisation stratégique suscite l’intérêt des divers gens, car il s’agit d’un secteur résidentiel, mais avec une possibilité de faire des démarches pour que ça devienne commercial. Les acheteurs commerciaux cherchent beaucoup de pieds carrés, du zonage variable et des possibilités d’affaires. Mais il y a aussi des appels pour des ventes résidentielles », a-t-il expliqué.

Rue Saint-Denis

À la ville de Saint-Sauveur, les options du secteur Saint-Denis sont observées de près.

« C’est certain que depuis la pandémie de 2020, des promoteurs scrutent le secteur et voient des endroits avec du potentiel de développement. Il arrive qu’il soumettent des offres conditionnelles à ce que le zonage soit modifié », a souligné M. Jean Beaulieu, directeur-général à la municipalité de Saint-Sauveur.

Tout doit alors être étudié de près par les autorités locales. « Ces terrains sont localisés dans un vaste secteur désigné résidentiel, qui s’étend de la rue Turcot, jusqu’à la rue Saint-Denis. Ils sont aussi rapprochés de la limite d’une zone commerciale. Il est compliqué d’extensionner une zone commerciale. En 16 ans à la ville, je me souviens d’un seul cas où cela a été permis, sur la rue Lanning, pour les Piscines Saint-Sauveur, où un ajustement est survenu. Pour ce genre
de demande de conversion, il faudrait que ça passe par le service d’urbanisme et le conseil municipal. »

« Il s’agirait alors d’évaluer la comptabilité du projet, par rapport au futur du secteur. Par exemple, si un (resto) fast-food voulait s’y installer, pas certain que les odeurs émanant des cuisines feraient l’affaire des voisins du secteur résidentiel. Un éventuel acheteur commercial aura des démarches à effectuer et des raisons à fournir », a poursuivi M. Beaulieu.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

5 Comments

  1. Marie Josee Koury

    il y a plein d espace commerciale a louer a St Sauveur, je ne vois pas la necessité d en ajouter quand il y en a plein de libre!!

    Reply
    • Kkkk

      Je suis entièrement d’accord 👌. Les gens ambitionnent avec leurs maisons modestes

      Reply
  2. Andre

    Garder les 3 propriétés résidentielle plus important que d’ajouter un autre mini centre de magasin….qui ne sont pas nécessaire.

    Reply
  3. Gougeon

    St-Sauveur est devenu le mini Mtl … je crois que il y aura probablement des triplex à cette endroit dés Contracteur vont acheter… tout est très dispendieux à st-Sauveur et le prix des locations vraiment pas abordables

    Reply
  4. jean-guy lafleur

    c’est l’enfer habiter à st-sauveur. tout est hors de prix.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.