ELECTIONS SAINTE-ADELE

ELECTIONS SAINTE-ADELE
Actualité

Marlène Houle

Persiste et signe

Vendredi dernier, l’ex-suppléante de Jean-Paul Cardinal a entamé sa campagne électorale aux côtés des conseillers Gabriel D. Latour et Gary Quenneville. Malgré la tempête qui secoue le Conseil de ville de Sainte-Adèle, Marlène Houle se dit confiante de l’emporter sur ses adversaires lors des élections partielles du 24 février prochain.

Loin de prendre part au cortège des démissions entamé en 2007 à Sainte-Adèle, la plus récente étant celle du directeur des services techniques et des travaux publics, Timothy Watchorm, l’ex-mairesse par intérim a la ferme intention de terminer ce qu’elle a commencé.

Flanquée de son plus beau sourire, Marlène Houle a fait état de ses différentes implications depuis son arrivée à Sainte-Adèle en 1995, pour ensuite expliquer les motivations qui la conduisent à briguer le plus prestigieux des postes vacants à la ville. On apprenait ainsi que c’est au fil de ses activités au sein de divers comités d’école, que cette «fille d’équipe» aurait pris goût à la politique municipale. «Depuis mon élection en 2001, j’ai vécu six années intenses, a confié l’ex-conseillère municipale. J’ai travaillé de façon intègre, continue, engagée, parce que j’aime ce que je fais.»

Malgré une importante hausses de taxes (près de 18 %) et plusieurs millions de dollars de poursuites, Marlène Houle continue de marteler qu’elle et son équipe ont assuré une gouvernance responsable. La néo-adéloise veut profiter de la fin de son mandat pour «remettre Sainte-Adèle à l’avant-plan régional afin d’en faire «la ville-phare des Laurentides.»

Réjean Charbonneaux

Pour le vrai changement, en équipe»

Mardi dernier, le candidat Réjean Charbonneau conviait les médias au restaurant Nickel de Sainte-Adèle afin de présenter les candidats qui formeront son équipe.

Michel Sarrazin, dans le district numéro 1, est un comptable professionnel, membre de l’ordre des comptables généraux accrédités du Québec (CGA). Gestionnaire retraité, il a œuvré au sein d’importants cabinets d’assurances en qualité de vérificateur, contrôleur et vice-président aux finances. Ses activités l’ont amené à travailler dans plusieurs grandes villes canadiennes. Actuellement trésorier du conseil d’administration de l’entraide bénévole des Pays-d’En-Haut, Michel Sarrazin promet écoute et disponibilité aux citoyens de son district.

Jean-Pierre Pariseau est le candidat du district numéro 2. Résident de Sainte-Adèle, secteur Mont-Rolland depuis 23 ans, il dit avoir développé une expertise reconnue dans le domaine des affaires municipales. De 1981 à 1998, il a occupé le poste de directeur général de Labelle, Mont-Rolland et Bonsecours et ensuite de Sainte-Agathe, de 1998 à 2003. De 2003 à 2008, il a occupé des postes de directeur général intérimaire dans plusieurs municipalités. Il souhaite accorder la priorité au développement économique, à l’emploi, à la jeunesse, aux ainés, à l’environnement et également appuyer le travail des organismes sociaux.

Adélois depuis 2001, Michel Cyr tentera de se faire élire dans le district numéro 6. Le candidat compte 34 années de service au sein d’Air Canada. En sa qualité de président-directeur général et chef négociateur, il a défendu les intérêts des 9500 employés au sol d’Air Canada sur une période de 11 ans. En 2003, il assurait la présidence du conseil d’administration de la Caisse Desjardins d’aéronautique. Michel Cyr est également président du syndicat des copropriétaires de Brises phase 1 au Loup Garou depuis 2001. Outre la présentation de son équipe, le candidat Charbonneau a profité de la présence des médias pour annoncer les priorités de son équipe. Elles sont au nombre de cinq, soit le règlement des dossiers litigieux qui accablent les finances de la Ville; la mise sur pied d’un conseil municipal à l’écoute des citoyens assorti d’un comité d’élus où les citoyens qui se sentent lésés pourront appeler d’une décision prise par un fonctionnaire; un conseil municipal qui s’occupe des plaintes grâce à la mise en place d’un système de traitement des plaintes à guichet unique; une gestion rigoureuse où le citoyen occupera une place de choix et sera accueilli comme un client, et finalement, une ville propre, qui redorera le blason de Sainte-Adèle. Pour réaliser ces objectifs, le candidat Charbonneau a lancé en guise de conclusion:«Pour y arriver, il est important de voter pour l’équipe!»

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X