FEMME DU MOIS – Une implication bien au-delà de ses fonctions professionnelles

FEMME DU MOIS – Une implication bien au-delà de ses fonctions professionnelles
Martine Laval
Actualité

Johanne Roy

Si je ne m’étais fiée qu’à sa feuille de route professionnelle, ma présente femme du mois eut été une imposteure dans ma chronique puisqu’elle est payée pour s’impliquer dans sa communauté. C’est plutôt en discutant avec elle et en l’écoutant me raconter sa motivation derrière ses actions et ses engagements personnels que le choix fut justifié, puisque c’est bien au-delà de ses fonctions professionnelles que Johanne Roy mérite d’être dévoilée et déclarée Femme du mois.

 

Le plus beau poste au monde

Agissant à titre de Directrice communication et marketing pour la Caisse Desjardins de la Vallée des Pays-d’en-Haut, Johanne Roy est présente au cœur de bien des événements.

Courtoise, aimable, dévouée et souriante, on la voit partout où il y a une implication financière de la part de son institution, puisque c’est bien connu, la Caisse Desjardins rayonne dans son milieu. Par ses fonctions, Johanne Roy rend des gens autonomes et fonctionnels pour réaliser leurs projets, ou permet à des organismes de pouvoir aller au bout de leur mission en assurant le soutien financier dont ils ont besoin pour opérer. Bien noble cause et travail valorisant reconnaît-elle. «J’occupe le plus beau poste!»

 

Siéger beaucoup plus que demandé

Mis à part ces tâches bureaucratiques, ces nombreux événements auxquels elle participe dans le cadre de ses fonctions, Johanne Roy siège également sur des conseils d’administration au nom de la Caisse Desjardins, apportant une fois de plus son expertise à la communauté. Là où il y a une différence, c’est qu’elle n’est pas obligée de siéger sur autant de C.A. Mais par le biais de son travail, elle a pris goût à aider les gens, à les encourager, à les conseiller. Elle s’engage donc personnellement.

 

Vice-présidente du Garde-manger et de la Soupe populaire des Pays-d’en-Haut, trésorière de la Société d’Aide au Développement des Collectivités (SADC) Laurentides, présidente du Carrefour Jeunesse Emploi, vice-présidente de la Chambre de commerce, Johanne Roy dépasse largement sa description de tâches. «Il est vrai que tout ça prend beaucoup de mon temps en dehors de mon horaire professionnel, mais les gens craignent d’aller chercher de l’aide, sont maladroits ou ne savent pas comment. Demander et tendre la main n’est pas chose aisée. On compte donc sur moi, sur mes bonnes relations d’affaires, sur ma connaissance approfondie des dossiers pour négocier des prêts, aller chercher des subventions, faire des demandes auprès des différentes instances ou simplement conseiller.» Comme la Caisse est très sollicitée, Johanne Roy croit qu’il est important de répondre aux besoins du milieu. C’est là que son implication bénévole déborde de son cadre professionnel pour servir de façon personnelle et ce, largement.

 

La reconnaissance

En 2012, Johanne Roy a reçu le Prix Georges-Filion qui reconnaît l’implication et la contribution bénévole d’une personne dans son milieu. «C’est ÇA, le salaire de la passion» déclare-t-elle fièrement. Le plus beau est qu’à l’image de ce que réalise Johanne Roy dans ses fonctions, ayant tracé le chemin et donné l’exemple de ce qui pouvait se réaliser par son implication au sein de sa communauté, on retrouve ce poste taillé pour elle, désormais répandu à la grandeur des Caisses Desjardins du Québec.

 

Imposteure au sein de ma chronique? Non!

Johanne Roy mérite tous les honneurs de la Femme du mois.

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X