pub de recyclage
(Photo : Archives)
Caroline-Vinet
|

Intimidation sur internet : Caroline Vinet souligne être au-dessus de tous soupçons

Par Luc Robert

Conseillère municipale et présidente de la Commission d’environnement à Saint-Sauveur, Mme Caroline Vinet en a marre d’être la cible de certains internautes.

À l’instar du premier ministre François Legault et du maire de Gatineau, Maxime Pedneault-Jobin, l’élue sauveroise a tenu dénoncer l’intimidation via internet et à remettre les pendules à l’heure, quant au projet du Mont-Christie.

« Je suis habituée aux critiques, qui arrivent vite en politique, mais me faire attaquer personnellement sur différentes plateformes de médias sociaux, ça frise la diffamation. On m’a récemment accusée de ne pas m’être retirée, lors de la séance extraordinaire du Conseil municipal du 1er mars dernier et d’avoir proposé la résolution des 600 000 $ pour l’aménagement des sentiers au Mont-Christie. Je n’avais pas à le faire, parce que je n’ai aucun intérêt dans le dossier et que j’y travaille très fort depuis 2013 au niveau environnemental », a pointé du doigt Mme Vinet en entrevue téléphonique.

Conflit d’intérêt ?

Certains détracteurs ont poussé loin en soulignant qu’elle se trouverait en conflit d’intérêt. « Mon mari est embauché par la firme de maisons usinées Bonneville, pour effectuer les raccords lors des installations de maisons au projet de la Tourbière, qui comporte cinq demeures. On parle des fondations, de la fosse-septique, etc. Les terrains appartiennent à Immo-MC inc, dont M. Donald Cloutier est le représentant (Annie Marcil et lui en sont les administrateurs et actionnaires, au registre public des entreprises). Mon époux n’est propriétaire d’aucun terrain et je ne fais pas d’argent avec ça non plus. Et des projets d’installations, il en fait aussi au Mont-Tremblant, à Saint-Colomban, à Saint-Adolphe et autres, pour Bonneville. Nous n’avons rien à cacher », a-t-elle enchaîné.

« Au contraire, je ne veux pas être prise entre l’arbre et l’écorce. Je fais exprès pour faire attention et me tenir loin des troubles. J’ai bien agi en proposant la résolution. Il s’agit de dons écologiques de terrains. »

Je suis habituée aux critiques, qui arrivent vite en politique, mais me faire attaquer personnellement sur différentes plateformes de médias sociaux, ça frise la diffamation.

Visée par les critiques

À l’instar de plusieurs politiciens municipaux, elle estime être ciblée, en cette année électorale. « Certaines personnes n’ont pas de scrupules. Je suis dans le domaine de la nutrition. Quand des gens vont publier ma déclaration d’intérêts dans des compagnies sur le web, ça ne marche plus. Je veux bien croire que certains gens ont les blues de la pandémie et qu’ils versent leur trop plein derrière le clavier, mais il y a des limites. On est une petite communauté, à Saint-Sauveur, et on a aussi nos problèmes d’école à la maison et de travail à distance. Je ne vais pas pour autant insulter les personnes sur les médias sociaux. À l’inverse, je me réconforte quand des gens nous félicitent.

Ils savent que le projet du Mont-Christie, un genre de parc Molson pour les adultes, ne se construira pas opérationnel du jour au lendemain. »

Quant au dossier des sentiers du Mont-Habitant, Mme Vinet évoque que les attaques à l’endroit de son parti politique tiennent pas la route. « On a réussi à faire dimi-nuer le projet de 80 à 35 logements unifamiliaux. Ce que la Ville a accompli, c’est quelque chose de fantastique. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

4 Comments

  1. Alain Daviault

    La participation au milieu politique pose parfois un défi, parce qu’en général, il y a peu de contact avec les citoyens compte tenu des valeurs prônées par le politique et souvent opposés aux valeurs citoyennes .Il y a donc du travail à faire sur ce plan. Lorsqu’on dit travailler avec la population, il faut accepter de se faire questionner tout en tenant compte que certains utilisent un langage différent du celui des acteurs politiques. La nécessité de vous expliquer tout en nous brossant un tableau de vos émotions découlant de votre posture publique, ne valide aucunement l’absence d’un enjeu éthique. En conclusion, n’y a-t-il pas un paradoxe dans le fait de vouloir maximiser votre participation à travers certaines instances quand votre déclaration des intérêts pécuniaires des membres du conseil datée du 2020-11-09, spécifie votre participation à la compagnie: Première Zone & Développement 3 Peaks. Cela dit, malgré les maladresses citoyennes soulevées par vous, votre spontanéité à y répondre caractérise bien l’absence de réflexion et discussion sur la question, d’enjeu éthique.

    Reply
  2. ALAIN DAVIAULT

    Certains, voient la politique comme une vocation et d’autres comme outil de développement.Vos dires couvrent bien des non-dits.Ce qui peut paraître banal pour vous, est bien suffisant pour comprendre l’essentiel. Votre vocation écologique est-elle une illusion qui est censé nous animer comme citoyens.Votre conjoint du nom de Stéphane Roy n’a-t-il pas plaidé coupable le 15 mai 2018 au palais de justice de Montréal, à des accusations relatives à la Loi fiscale et la Loi sur la taxe d’accise ayant utilisé des fausses factures pour ainsi obtenir des remboursements de taxes auxquels la société n’avait pas droit. Tout cela, pendant la période du 1er octobre 2008 au 31 janvier 2011, suite aux perquisitions du 7 juillet 2015 dans le cadre du projet Tapitec , en collaboration avec l’UPAC. Que devons-nous penser comme citoyens suite à vos écrits.

    Reply
    • Robert Paradis

      L’un des problèmes à St-Sau, c’est que certains joueurs de l’industrie de la construction se comportent comme des Donald-Trump-des-Pays-d’en -Haut. Ils font la pluie et le beau temps, emportant dans la tourmente, le préjugé trop favorable envers le développement immobilier des directrices des Commission de l’environnement et de l’Urbanisme ! La preuve ? Si les citoyens applaudissaient à chaque projet, pourquoi se mobiliser durant des centaines d’heures de bénévolat, signer des pétitions et gueuler une fois les condos démesurés construits ? Les réseaux sociaux représentent un réseau de …dégoût ! Le 4 novembre prochain, allez voter en grand nombre (36 % de taux de participation la dernière fois), équipe Gariépy a obtenu 33 1/3 % des suffrages. Aucune opposition !

      Reply
      • Robert Paradis

        Erratum : Commission de l’Environnement (comprend urbanisme) et Commission des travaux publics.

        QUESTION À MADAME VINET: PAR LOGEMENTS UNIFAMILIAUX, ENTENDEZ-VOUS CONDOS ET OU VILLAS ? JUMELÉS ?

        Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.