(Photo : Courtoisie)
Une partie du site où sera développé le projet récréotouristique de La Rolland.
|

Investissement de 250 M$ : Un projet récréotouristique de la Rolland verra le jour

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Le méga projet récréotouristique planifié par la Rolland dès 2015 va finalement prendre forme à Sainte-Adèle, avec des investissements d’environ 220 millions de dollars, plutôt que les 250 M$ prévus et rendus publics en 2018.

« Le projet est toujours là, mais notre partenaire financier original n’a pas survécu à la pandémie. Ce n’a pas été une année évidente, en 2020, mais nous allons procéder à une annonce, en mars, avec des coûts un peu plus modestes », a souligné M. Joseph Maalouf, président-directeur général du Groupe La Rolland inc.

Joseph Maalouf, président-directeur général
Groupe La Rolland inc.

Après la démolition de certains bâtiments et la reconversion de plusieurs autres, les bases seront jetées, en s’inspirant d’un projet semblable en Ontario.

« Nous avons pris en exemple le « District historique de la distillerie », à Toronto. Ce concept inclut des boutiques, des restos, des salles d’événements, une brasserie, des événements culturels, des mariages, etc. Ce sera autant résidentiel que commercial. On a fini de démolir les vieux bâtiments inutilisables, puis nous avons conservé et retapé les autres édifices du quartier, pour garder un cachet rustique-chic », a-t-il poursuivi.

Ce vaste projet familial prévoyait une ouverture publique en 2019. Élaboré sur une superficie de 84 hectares de terrain, il devait inclure 600 unités à louer pour un court séjour et plus de 22 000 m2 d’installations prévues, incluant : Aquamuse (un parc aquatique couvert), l’étoile filante (une télécabine), Parc-en-Ciel (une fermette pour les jeunes), un spa, un musée, des centres d’affaires, des salles de sport et une Place centrale.

« Il y a plusieurs choses de nos annonces antérieures qui n’ont pas donné les fruits prévus. On vise toujours un projet multi-usage, un genre de Quartier District de la Rolland. On a investi depuis 2015 et on continue à penser que c’est le secteur idéal pour un développement touristique domestique. Il y a de l’avenir pour cette vision: des gens de la région, qui viennent prendre un verre après le ski. D’autres qui vont créer de l’ambiance avec des expositions et autres activités. »

De nouveaux emplois créés et des retombées importantes sur le tissu économique régional étaient aussi prévus dans les cartons.

« Les gens n’ont pas à craindre notre projet. Et de notre côté, c’est en faisant preuve de persévérance qu’il va se réaliser. On veut garder à la mémoire populaire l’histoire de la famille Rolland, qu’elle se perpétue. On a intérêt à revaloriser le projet, qui sera mis en place en deux phases. »

Des bâtiments représentatifs de chacune des périodes de l’évolution du complexe industriel seront conservés. « Nous sommes très emballés par le travail de nos architectes, qui nous proposent une vision inspirante de l’environnement et des bâtiments, à la mesure de l’importance emblématique de La Rolland. La reconversion inclura un espace dédié à une place publique, ainsi qu’un bâtiment spécifiquement conçu pour accueillir un musée commémoratif, comme on s’y était engagé, le tout dans une perspective architecturale alliant modernité et patrimoine », avait souligné  M. Maalouf en 2018.

Les permis de construction devront-ils être modifiés par rapport à ceux originalement prévus et alloués par la ville de Sainte-Adèle ?

« On fonctionne par étapes. Je suis impliqué au sein du conseil d’administration de la maison des jeunes de Saine-Adèle et dans le monde communautaire. Je croise à l’occasion la mairesse Brière et nous aviserons sous peu pour ce qui est des travaux envisagés. Ils seront communiqués au public ce printemps. »

La maison historique à étages de feu Jean Rolland vient d’être vendue, au début de l’année 2021. La maison de trois étages, située dans le quartier Mont-Rolland, a été construite en 1904. Des agrandissements sont survenus plus tard. De nos jours, la maison sert d’auberge pour les touristes.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

7 Comments

  1. Katherine Odonnell

    Comment vouloir asseoir des gens au resto alors qu’il y a des émanations d’égouts juste à côté à cause des débordements ??

    Reply
  2. Katherine

    84 hectares de terrain? Cela représente 9 millions de pieds carrés. La ville aurait vendu le tout pour 2 millions $. Cela fait 0,22$ le pied carré. Je dois sûrement me tromper…Quelqu’un pourrait me corriger ou m’aider à reprendre mes calculs.

    Reply
    • Marc-André

      👍 c’est pas mal le prix que ça vaut en 2015!

      Reply
    • Poulin mario

      Bonjour , Un terrain de l’an ville , si le prix est de 0,22$ /pc dans le village où limitrophe, je crois qu’il y a de sérieuse question à se poser .

      Reply
  3. Gaëtan Nadeau

    Excellente nouvelle, un peu de positif dans la région de St-Adele fait du bien.

    Reply
  4. Alain

    Place aux vélos svp

    Reply
  5. Lily

    Déforestation, asphalte, béton…

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.