(Photo : Archives)
Jacques Gariépy est réélu à Saint-Sauveur.
|

Jacques Gariépy réélu de justesse

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Réélu par 69 voix au sein d’un conseil minoritaire, le maire de Saint-Sauveur, M. Jacques Gariépy, espère avoir l’aide de l’opposition pour obtenir des assemblées municipales harmonieuses au cours des quatre prochaines années.

Devenue minoritaire avec deux conseillers élus sur un total de six, la formation de M. Gariépy ne pourra compter sur le vote décisif de celui-ci pour trancher une résolution serrée.

« Lors de notre première rencontre, les élus devront réaliser que nous formons un seul conseil municipal. Au caucus, on ne travaillera pas pour notre parti électoral, mais pour Saint-Sauveur. On ne devra pas se crêper le chignon pendant quatre ans : il faudra se rallier. Sinon, nous ne serons pas à notre place », a clamé M. Gariépy en entrevue.

Ce dernier compte-t-il modifier sa façon de gérer la municipalité, avec la nouvelle répartition des échevins ? « Je ne pense pas devoir trouver une façon différente de gouverner. En huit ans à la mairie, j’ai toujours travaillé au bénéfice du citoyen. Au caucus, le message ne devra pas être individuel : c’est fini le temps de l’Équipe Gariépy et de l’Équipe Leblanc. On composera ensemble une seule équipe municipale », a-t-il souhaité.

Message clair

Défait au poste de maire, Luc Leblanc est quant à lui heureux que quatre de ses protégés aient trouvé un siège à l’hôtel de ville.

« La population a signifié un message clair en élisant quatre personnes de notre bannière. Une bonne portion de la population est d’accord avec notre programme. Le vote démontre aussi que la tendance de voter pour un parti, au lieu d’un candidat individuel, continue. Mais, si nous n’avions pas été quatre candidats au poste de maire, dont le 3e a récolté 397 votes, je serais élu. Cela a divisé le vote. »

M. Leblanc a aussi servi une mise en garde. « Si M. Gariépy s’attend à ce que nos quatre conseillers plient devant lui, il aura une surprise. Il n’y a pas de yes-men parmi eux. Nos idées de l’aménagement du territoire et des consultations citoyennes seront défendues. M. Gariépy sera confronté et il devra s’y habituer. Sera-t-il prêt à discuter et à faire des concessions ? J’ai travaillé avec lui comme conseiller. Ça en prend beaucoup pour lui faire changer d’idée sur un projet. Il risque de créer ses propres conflits », a estimé M. Leblanc.

Quant à Robert Gravel, qui a obtenu 10,44% du vote, il croit avoir atteint le but recherché. « J’ai conscientisé les gens. Je suis content qu’ils aient voté selon les capacités des candidats. Tout le monde a le droit de parole et le maire sera challengé au cours du prochain mandat. »

Déception

Par ailleurs, M. Gariépy a trouvé dommage de perdre un soldat de longue date.

« Je suis déçu, tout comme lui, de la défaite de Normand Leroux (par 129 voix derrière Luc Martel). C’est un grand démocrate, qui a œuvré au municipal pendant 33 ans, même à l’époque de Saint-Sauveur Paroisse. Il est fier de ce qu’il a accompli et il nous manquera. »

 

Élections municipales

Élections municipales

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. Marc-André Beauchamp

    Je pense que M.Gariépy a étiré un peu trop l’élastique en se presentant à nouveau. Monsieur Leroux lors de sa « visite paroissiale » d’il y a 4 ans m’avait confirmé qu’il en était à son dernier mandat….Il a fait une « Dodo » de lui même. Mieux vaut partir que se « faire partir »…..Faut croire que le pouvoir est grisant. Saint-Sauveur ne s’en portera que mieux !!!

    Reply
  2. Parc Mont-Habitant

    M. Gariépy,

    Vous dites :« Je ne pense pas devoir trouver une façon différente de gouverner. En huit ans à la mairie, j’ai toujours travaillé au bénéfice du citoyen... » cependant vous avez refusé d’entendre les citoyens concernant le secteur du Mont-Habitant, vous avez négocié en privé avec un seul propriétaire un règlement de zonage de 17 pages qui affecte notre secteur.

    Maintenant le comité de citoyens pour le projet de Parc Mont-Habitant et les 3500 signataires dont 700 sauverois de la pétition Sauvons les derniers boisés de Saint-Sauveur demandent au conseil municipal d’agir et à la ville d’acquérir le dernier boisé (pas juste des marais) pour le bénéfice des citoyens.

    Notre municipalité doit respecter son plan d’action en environnement et nous avons la capacité financière de réaliser la transaction de gré à gré et faire un vrai parc dans le seul secteur urbain sans espace public de Saint-Sauveur.

    Vous devez vous rallier à la majorité et agir. Merci

    Parc Mont Habitant | Facebook

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.