pub de recyclage
2010-10-20-07-31-24-4cbf7bcbed078ALAU_001_59.jpg
|

Le maire veut le contrôle!

Par Éric-Olivier Dallard


Développement avenue de la Gare / chemin

Locaux à louer, bâtiments vacants ou

détruits, stationnement déserté: l’angle de l’avenue de la Gare et du chemin Jean-Adam, à Saint-Sauveur – une porte d’entrée sur le village – est moribond depuis quelque temps. Il n’en fallait pas plus pour que le maire de l’endroit décide d’en «prendre le contrôle» afin de s’assurer que les éventuels développements à venir de ces espaces s’y fassent «en harmonie avec la vision particulière de Saint-Sauveur, dans le respect de notre village…»
«Ce n’est pas une décision que j’ai prise à la

légère, explique Michel Lagacé. Nous avons l’occasion d’acquérir ces terrains pour un prix raisonnables, en raison notamment d’une conjecture particulière: des permis de démolition ont été demandés pour certains immeubles, la station-service a été rasée et un autre immeuble du secteur a été détruit par un

incendie… Si vous ajouté à cela le taux d’inoccupation de ce qu’il reste, vous comprendrez que c’est le moment idéal pour transiger…»

Le conseil municipal a donc déposé un avis de réserve foncière le 12 janvier dernier sur les terrains du côté nord du chemin Jean-Adam et de part et d’autre de l’avenue de la Gare, interdisant tout projet de construction ou d’amélioration des immeubles concernés pour une période pouvant s’étendre jusqu’à deux ans.

Surprise de la part des

propriétaires…

Le maire, de même que Jean Beaulieu, directeur générale de la Municipalité, reconnaissent que certains propriétaires ont été «surpris» de la décision «mais le bien de l’ensemble de la communauté doit primer». M. Lagacé confirme qu’il est prêt à se rendre jusqu’à l’expropriation s’il le faut: «Oui, a Ville prend es grands moyens pour planifier le développement de l’ensemble de ces terrains et non à la pièce en fonction des divers promoteurs. Si on manque notre coup maintenant, il faudra vivre jusqu’à la fin de nos jours avec une entrée du Village qui pourrait ne pas correspondre à l’image que nous souhaitons…»

Autre avantage notable, selon M. Lagacé: la maximisation des espaces de stationnement: «Il est certain que nous demanderons aux futurs promoteurs d’inclure des espaces de stationnements appropriés, et que nous exigerons d’eux qu’ils les laissent accessibles en tout temps pour la population.

Quelle vision?

La ville de Saint-Sauveur se donne donc les moyens de contrôler le développement de l’intersection de l’avenue de la Gare et du chemin Jean-Adam… Mais selon quels axes? Pour le maire, cette vision est claire, même si elle n’a pas encore été établie de façon

formelle: «Les critères de base seront principalement des bâtiments dont l’architecture et l’apparence générale qui cadrent avec l’ensemble du village; des espaces de stationnements suffisants et accessibles et tout temps; et des espaces verts très présents…»

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.