pub de recyclage
|

Le projet J’ai ma place au travail s’enracine

Par nathalie-deraspe

Depuis le lancement du projet J’ai ma place au travail en novembre, les personnes handicapées peuvent compter sur l’appui d’un nombre grandissant d’entreprises de la région pour se dénicher un emploi.

Mardi, le porte-parole Boom Desjardins, a entrepris une tournée des commerces participants au projet, en compagnie entre autres du président de la Chambre de commerce de Sainte-Agathe, Daniel Desjardins et de Michel Bélanger, conseiller en main-d’œuvre pour Intégration Travail Laurentides. Le 14 février dernier, le chanteur a reçu la visite de ce qu’il appelle affectueusement «sa gang», alors qu’il se produisait à la salle André-Matthieu de Laval. En plus de leur faire visiter la loge et l’arrière-scène, l’idole a présenté la trentaine de handicapés à la foule durant le spectacle.
«Je suis comme le Curé-Labelle, lance Michel Bélanger. Les tracks, je les pose une après l’autre. Et je veux porter cette cause à l’ensemble du Québec.» Présentant l’activité de mardi comme une «grosse séance de renforcement positif», le conseiller a affirmé que la ville de Sainte-Agathe est citée comme un exemple au Québec. «La région est très florissante au niveau des projets. L’idée d’un spectacle avec Boom pour sensibiliser le grand public est même dans l’air», a-t-il confié. Plus de 98% de la clientèle avec qui il fait affaire n’a pas d’handicap visible. Il s’agit plutôt d’incapacités sur le rendement, la mémoire, la rapidité d’exécution, par exemple. «J’ai connu un homme qui a fait un AVC autour de 45 ans. C’était un gestionnaire d’entreprise qui faisait 100 000$ par année. Aujourd’hui il vit d’aide sociale et n’est pas capable de travailler plus que 20 heures par semaine.»

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin