|

Les Laurentides bénéficieront de 52,4 M$ sur trois ans

Par nathalie-deraspe

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale a fait un saut aux ateliers de Bombardier aéronautique à Mirabel jeudi dernier, afin d’annoncer un investissement triennal de plus de 50 M$. Cette somme a pour but de raviver le marché du travail et de rendre la main-d’oeuvre et les entreprises de la région plus productives.

Cette visite s’inscrit dans la foulée d’une tournée provinciale sur le Pacte pour l’emploi, initiée par le ministre Sam Hamad. Le plan triennal prévoit un investissement total de 52,4 M$. Cette somme est partagée entre le gouvernement du Québec, qui contribue à hauteur de 50 %, et le secteur privé, qui y a injecté une vingtaine de millions de dollars.

En matière de main-d’oeuvre, les Laurentides auront 56 000 postes à pourvoir d’ici 2011 et déjà, les entreprises peinent à recruter du personnel. Au cours des prochaines années, le Pacte pour l’emploi entend réduire de 1 300 le nombre de prestataires des programmes d’assistance sociale dans la région, tout en doublant le nombre de personnes desservies par les services publics d’emploi. Le pacte entend également soutenir pas moins de 250 entreprises additionnelles en vue de répondre à leurs besoins de formation et leur quête d’une plus grande productivité. Quelque 15 000 travailleurs et travailleuses en entreprises pourraient également rehausser leurs niveaux de qualifications ou bénéficier d’une reconnaissance de leurs acquis.

Le Comité régional du Pacte pour l’emploi, sous l’égide du Conseil régional des partenaires du marché du travail, assurer de faire le lien entre emploi, formation, immigration, besoins des entreprises et développement
économique. D’ores et déjà, le Comité a identifié plusieurs problématiques propres à la région en ce qui a trait aux secteurs de l’aérospatiale, du commerce du détail et du tourisme. Seuls les projets de Bombardier, de Lac-Mirabel et de la Station Mont-Tremblant comptent créer à eux seuls plus de 5 000 emplois au cours des trois prochaines années. De plus, les quatre créneaux ACCORD de la région (tourisme de villégiature quatre saisons; utilisation et la transformation de la forêt mixte : produits à valeur ajoutée; les aliments et mets préparés et transport terrestre avancé) seront pris en compte.

Le pacte prévoit laisser une place prépondérante au travail-études, tout en en incitant les employeurs à s’adapter aux exigences du calendrier scolaire de leurs employés.

Pacte ambitieux

On veut également doubler le nombre de subventions accordées aux entreprises qui font une place aux travailleurs immigrants, en plus d’en créer au moins deux pour les personnes handicapées. Au nord, le comité entend réaliser des plans de diversification économique pour les MRC touchées par les difficultés de l’industrie forestière. Patrons, syndicats et intervenants socioéconomiques, tous signataires du Pacte pour l’emploi Laurentides, étaient présents lors de cette annonce.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.