pub de recyclage
|

L’herboristerie, un champ d’activité propice à Marie Provost

Par nathalie-deraspe

La Clef des champs a 30 ans!

Dimanche dernier, l’herboristerie La Clef des champs a célébré son trentième anniversaire en compagnie d’élus, d’amis et d’employés de la compagnie. Le déménagement controversé de ses installations il y a quatre ans semble désormais faire consensus au sein de la communauté. À preuve, les éloges pleuvaient à l’égard de cette montagne de Val-David découpée en paliers et ornée de plantes médicinales biologiques.

Pour nous y conduire, un escalier inspiré des Jardins des Quatre vents qui, aux yeux de plusieurs, constitue le plus beau de tous les jardins du Québec. À l’époque, la coupe à blanc du site avait suscité toute une commotion dans le village. Il a fallu sécuriser la population et expliquer le projet de fond en comble pour finalement obtenir son aval. Quelques résidents demeurent toujours amers vis-à-vis du projet, mais la fondatrice de la Clef des Champs continue d’affirmer qu’il valait mieux continuer d’investir dans son patelin plutôt que de s’exiler ailleurs. «En tout, 190 personnes sont passées par la Clef des Champs et 45 le sont toujours, indique Marie Provost. L’écologie, c’est de vivre de son environnement», se défend-elle. L’herboriste a tout de même consulté une spécialiste de la question avant de se lancer dans ce projet ambitieux et s’est assurée de recycler tout le bois abattu. La maisonnette au toit vert qui accueille les employés a d’ailleurs été entièrement construite à partir de ces matériaux. D’immenses pierres séparent les 9 terrasses aménagées. En 2004, 10 000 vivaces y ont été plantées avec l’aide d’étudiants du jardin Botanique de Montréal. L’eau de ruissellement est quant à elle canalisée, pompée puis remise en circulation pour irriguer le tout.

Mission accomplie
«Je savais que c’était fou, mais je ne le savais pas avant d’être rendue à la mi-projet», de dire Marie Provost, avant de rendre un hommage particulier à sa mère, qui lui a appris à semer et à cultiver la terre. Celle qui devait épeler son métier dans les années ’80 a engendré toute une génération d’herboristes après elle. Le député Claude Cousineau a salué le travail et le dynamisme de cette entrepreneure hors norme. «Cette montagne vit d’une autre façon», a déclaré le maire Pierre Lapointe. Celui-ci espère établir un partenariat entre la municipalité et les écoles pour que les enfants puissent apprivoiser l’univers végétal et ses bienfaits. La Clef des Champs distribue plus de 500 produits biologiques et équitables à travers un vaste réseau de pharmacies, d’épiceries et de magasins d’aliments naturels.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.