pub de recyclage
|

On améliore le service pour tenter d’attirer encore plus de monde

Par nathalie-deraspe

Transport collectif intermunicipal des Laurentides

Mis sur pied à titre expérimental en 2004, le transport collectif intermunicipal des Laurentides (TCIL) est désormais le point de référence au Québec. L’organisme entend poursuivre sa croissance phénoménale en élargissant sa gamme de services dès le 8 septembre prochain.

Pour mieux répondre aux besoins des usagers, un circuit en soirée sera ajouté à l’horaire habituel. En partance de Mont-Tremblant, le circuit fera l’aller-retour Saint-Jérôme, pour permettre à la clientèle em-pruntant le dernier train de banlieue de la journée de remonter vers le nord. Par ailleurs, 4 nouveaux taxibus desserviront 8 nouvelles municipalités de la MRC des Laurentides, pour ainsi rejoindre la ligne nord-sud, qui sillonne la 117. Ce faisant, 90% de la population du territoire de la MRC aura accès à un service de transport en commun. Pour bénéficier du taxibus, les usagers n’ont qu’à enregistrer leur réservation 24 heures à l’avance. La tarification est la même que pour l’autobus, soit 5$ du passage ou 27,50 $ pour une trousse de 10 billets. Le laisser-passer mensuel sera dorénavant de 80 $, hausse des coûts de l’essence oblige.

Comme par les années passées, le service demeure gratuit pour les enfants de moins de 7 ans et les étudiants adultes se rendant à un centre de formation professionnelle. Dans la MRC des Pays-d’en-Haut, les trajets se feront matin et soir. De plus, les circuits de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et de Lac-des-Seize-Îles seront retardés d’une heure en matinée et devancé d’autant lors du retour à la maison. D’autres modifications mineures sont indiquées au nouvel horaire.

Transports gratuits

Pour une troisième année consécutive, le TCIL invite la population à tenter gratuitement l’expérience du transport collectif lors de l’événement «En ville sans ma voiture», qui prône les transports alternatifs dans quelque 1 500 villes dans le monde.
«Notre organisation est probablement l’une des plus importantes en région», a déclaré le directeur général de la MRC des Laurentides, Yvan Genest. À titre comparatif, le réseau de Lotbinière accueille 14 000 passagers annuellement contre les 65 000 usagers estimés en 2008 au TCIL. Ce succès est attribuable à l’alliance conclue avec le réseau de transport adapté des Lauren-tides dès la mise sur pied du service. Le TCIL pouvait bénéficier d’une organisation déjà bien établie au niveau de la structure. Un financement accru de Québec permettra d’envisager de nouveaux projets, dont la construction d’abribus. Un comité inter-MRC évaluera la question dans les mois à venir.

Le budget annuel du TCIL est évalué à 600 000$. Le ministère des Transports y contribue pour le tiers. Les MRC des Laurentides et des Pays-d’en-Haut y injectent chacune 75 000$, tandis que la Commission scolaire, qui considère le transport intermunicipal comme un outil indispensable aux étudiants de la région, y verse 50 000$. Le retombées en termes économiques d’un tel service sont indéniables selon les élus. À titre d’exemple, les employés du service des autobus Gallant retirent annuellement 100 000$ en salaires. Fait intéressant, les deux nouveaux autobus qui desservent l’un ou l’autre des circuits rejettent 85 % moins d’émanations polluantes dans l’atmosphère. Les titres de transport sont disponibles dans une trentaine de points de vente.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin