pub de recyclage
|

Parc Dufresne: Claude Cousineau refuse de porter l’odieux du dossier

Par nathalie-deraspe

La municipalité de Val-David devra se tourner vers un autre député que celui de Bertrand afin de déposer son projet de loi privé sur la fiducie d’utilité sociale.
«Je ne veux pas porter l’odieux de prendre pour l’un ou pour l’autre», a déclaré Claude Cousineau depuis son bureau de Québec.

Le 25 avril dernier, près de 200 personnes étaient rassemblées dans la petite église de Val-David afin de connaître les vues de la municipalité. Le maire avait auparavant signalé que le projet qu’il s’apprêtait à dévoiler ferait l’unanimité au sein de la population. Celui-ci est toutefois demeuré sur ses positions et demandera l’adoption d’un projet de loi privé. Quoiqu’on en dise, la décision ne fait pas l’unanimité et plusieurs questions demeurent toujours sans réponse. Plusieurs villageois ont quitté la réunion, découragés de voir l’interminable file de gens soucieux de questionner l’administration municipale.
À ce sujet. le député de Bertrand affirme qu’André Berthelet a tenu des propos tendancieux dans le journal communautaire **Ski-se-dit**. Rappelons que l’épouse de celui-ci figurait parmi la liste des fiduciaires nommés par Val-David dans la première mouture de l‘acte de fiducie.

Le député souligne qu’une pétition de plus de 700 noms a été déposée à l’Assemblée nationale. Un document tout à fait conforme, malgré ce qu’en disent ses détracteurs. Claude Cousineau répète qu’il est en faveur du parc Dufresne mais que le projet de fiducie n’est pas légal. «Val-Morin a d’ailleurs eu la sagesse de demander un avis juridique très étoffé qui vient confirmer ce que je pensais, de dire le député. Mon intérêt dans le dossier ne date pas d’hier. Dès 2001, j’accordais 50 000$ pour l’achat de terrains par le biais du Fonds conjoncturel pour le parc. Plus récemment, Paul Laperrière m’a interpellé pour le financement de nouveaux ponceaux dans le parc. Je n’avais pas la somme dans mon budget discrétionnaire, mais j’ai réussi à dénicher 5200$.»

Volte-face

Claude Cousineau s’est montré étonné de la position du maire et se demande pourquoi la MRC des Laurentides n’intervient pas dans le débat. «Dix jours avant l’assemblée publique, Pierre Lapointe m’a dit qu’il laissait tomber le projet de fiducie. Il revient sur la place publique avec exactement la même idée. On ne me fera pas porter l’odieux de prendre pour l’un ou pour l’autre. Il faudra un référendum pour qu’il y ait un mandat clair de la population. Et tous les députés péquistes des Laurentides vont se montrer solidaires à ma décision. À partir du moment où une municipalité donne des permis pour harnacher des montagnes comme ça se fait sur la 117 et refuse d’avoir des logements sociaux sur son territoire, je me pose des questions», fait valoir le député de Bertrand.

Une assemblée de consultation aura lieu le 13 juin prochain à 10h00, à l’église de Val-David. Le projet d’acte de fiducie d’utilité sociale sera diffusé sur le site Internet de la municipalité, plusieurs jours avant la tenue de la séance de consultation. Les citoyens disposeront d’au moins deux semaines pour en prendre connaissance, préparer et déposer mémoires ou avis avant la journée de la consultation, assure-t-on.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.