(Photo : Simon Cordeau)
|

Patinoire de Saint-Sauveur : L’entrepreneur rectifie les faits

Par Simon Cordeau

David Monette, président-directeur général de Monco Construction, soutient que la dalle de béton coulée par son entreprise a été testée et que celle-ci est conforme, en contradiction de ce que nous avait dit le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy, la semaine dernière.

Dans notre édition du 8 décembre, nous rapportions que la nouvelle dalle de béton pour la patinoire de Saint-Sauveur, au parc John-H. Molson, avait un problème de construction, que la Ville avait mis en demeure l’entrepreneur et que les travaux avaient été cessés, selon les propos de M. Gariépy.

Tout cela est faux, affirme pourtant M. Monette. Il n’a pas reçu de mise en demeure de la Ville. Les travaux n’ont pas été cessés non plus. Surtout, la dalle de béton a été testée et est conforme, soutient-il. Il nous a aussi transmis les résultats des tests pour appuyer ses dires.

Questionné à ce propos, M. Gariépy était avare de commentaires. « On est en procédures actuellement », s’est-il contenté de répondre, précisant que les services juridiques de la Ville s’occupaient du dossier. Il a toutefois confirmé que la Ville n’avait pas envoyé de mise en demeure à Monco. « L’interprétation de Monco n’est pas nécessairement notre interprétation », a-t-il cependant précisé.

Mise en demeure

Jeudi 9 décembre, c’est plutôt Monco Construction qui a transmis une mise en demeure à la Ville de Saint-Sauveur, par le biais de ses avocats.

« […] Notre cliente a transmis à St-Sauveur et à ses professionnels toutes les pièces justificatives en lien avec ses travaux et la qualité de ceux-ci en lien avec les travaux exécutés par Monco, pour l’acompte de St-Sauveur. […] Malgré ces démarches, les pièces justificatives et le suivi effectué par notre cliente, St-Sauveur n’assure aucun suivi ni aucune réponse, ni par l’intermédiaire de ses fonctionnaires, ni par l’intermédiaire de ses professionnels. Un tel comportement est particulièrement intriguant », peut-on lire dans le document.

Il est également demandé que : « […] St-Sauveur doit immédiatement fournir une rétractation et un texte corrigé par l’intermédiaire de son site web et de sa page Facebook, afin de corriger les propos mensongers émis par ses représentants […]. » Aucune rétractation n’avait été publiée au moment de mettre sous presse.

Avenir de la patinoire

Un investissement total de 1,7 millions de dollars était prévu pour la réfection de la patinoire. En plus de la dalle de béton, de nouvelles bandes permanentes ont été achetées. La faisabilité d’un toit au-dessus de la patinoire, et qui s’appuierait sur la dalle de béton, était également à l’étude.

La semaine dernière, M. Gariépy nous avait informé que la patinoire serait relocalisée pour l’hiver, possiblement sur le terrain de soccer.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.