(Photo : Simon Cordeau)
|

Patinoire de Saint-Sauveur: L’entrepreneur rectifie les faits

Par Simon Cordeau

David Monette, président-directeur général de Monco Construction, soutient que la dalle de béton coulée par son entreprise a été testée et que celle-ci est conforme, contrairement à ce que nous avait dit le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy, la semaine dernière.

Dans notre édition d’hier, 8 décembre, nous rapportions que la nouvelle dalle de béton pour la patinoire de Saint-Sauveur, au parc John-H. Molson, avait un problème de conception, que la Ville avait mis en demeure l’entrepreneur et que les travaux avaient été cessés, selon les propos de M. Gariépy.

Tout cela est faux, affirme pourtant M. Monette. Il n’a pas reçu de mise en demeure de la Ville. Les travaux n’ont pas été cessés non plus. Surtout, la dalle de béton a été testée et est conforme, soutient-il. Par ailleurs, il nous a transmis les résultats des tests pour appuyer ses dires.

Joint au téléphone ce matin, M. Gariépy était avare de commentaires. « On est en procédures actuellement », s’est-il contenté de répondre.

Cet après-midi, c’est plutôt Monco Construction qui a transmis une mise en demeure à la Ville de Saint-Sauveur, par le biais de ses avocats. Le document demande, entre autres, que la Ville se rétracte et corrige publiquement les faits.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. Pierre Lafond

    On veut patiner et jouer au hockey !!!

    Reply
  2. ALAIN DAVIAULT

    Vous avez entrepris la bonne démarche afin de faire taire le maire.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.