|

Retour sur la rentrée : La situation évolue, l’adaptation se poursuit

Par Ève Ménard

Jeudi dernier, quatre jours après le début de cette rentrée scolaire atypique, nous dressons le bilan de ces premiers jours d’école avec Sébastien Tardif, directeur général du Centre de services scolaire des Laurentides qui est satisfait de ce retour dans l’ensemble.

« Nous sommes en meilleure posture actuellement que d’autres centres de services. Pour le moment tout se passe assez bien », souligne Monsieur Tardif alors qu’aucun cas de Covid-19 n’a encore été déclaré autant chez les enseignants que chez les élèves. « Nous avons quelques cas en investigation », nous précise toutefois le directeur général ce 3 septembre. Il indique que les établissements ont l’obligation de tenir un registre et que si jamais il y avait des cas de déclarés, les parents en seront avisés le plus rapidement possible.

L’enseignement à distance, une éventualité

Dans l’éventualité où il y aurait plusieurs cas dans un établissement, la classe ou l’école pourrait fermer temporairement. Conscient que des cas de Covid-19 ont déjà été identifiés dans d’autres écoles au Québec, Monsieur Tardif reconnaît que certaines fermetures temporaires sont éventuellement possible. Selon lui, les écoles doivent se préparer en conséquence pour continuer d’offrir un enseignement de qualité tout en priorisant la santé et la sécurité du personnel et des élèves. « Nous devons être capables de basculer en enseignement à distance en moins de 24 heures. Je vous dirais que nous sommes en bonne posture. Nous avons l’équipement nécessaire pour les élèves qui n’en auraient pas et nous donnons des formations présentement à des enseignants qui en sentent le besoin afin qu’ils puissent donner des cours à distance, si jamais nous devons fermer une classe ou une école », explique-t-il.

Sébastien Tardif se réjouit depuis les derniers jours du climat qui règne au sein des établissements scolaires. « La première chose qui a été remarquée, c’est que les élèves étaient contents de retourner à l’école, de se retrouver entre eux, les enseignants sont heureux aussi de retrouver les élèves. » Le directeur salue la bonne collaboration au sein du corps professoral ainsi qu’entre les enseignants et les parents. Ce dernier affirme aussi qu’à l’intérieur des écoles, les mesures sanitaires comme le port du masque ou la distanciation sociale sont appliquées rigoureusement.

Sébastien Tardif reconnaît par contre que des ajustements restent encore à faire au niveau du transport scolaire qui déclenche de l’insatisfaction chez certains parents. Le directeur assure qu’au niveau des consignes dans les autobus, tout se passe bien. Le problème réside plutôt dans les horaires, alors que ceux-ci ont dû être modifiés à quelques reprises en raison de changements dans les directives. « Il y a une trentaine de circuits sur 200 qui demeurent problématiques, mais nous sommes confiants que d’ici quelques jours, ça va rentrer dans l’ordre. »

En mode ajustements

Monsieur Tardif rappelle qu’il s’agit d’une période exceptionnelle et que l’adaptation se poursuit de jour en jour. « C’est une situation évolutive. Il y avait des choses que nous n’avions peut-être pas prévues dans le réseau, mais nous recevons des directives et nous nous adaptons. » En effet, le directeur indique que presque chaque jour, le Centre de services scolaire des Laurentides reçoit de nouvelles précisions ou informations de la part du ministère de l’Éducation.

Chacun des établissements est aussi libre de revoir certaines facettes de son organisation. À titre d’exemple, Monsieur Tardif mentionne que certaines écoles ont déjà modifié des horaires par rapport au diner ou aux récréations afin d’optimiser le déroulement de la journée.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.