(Photo : Courtoisie)
Plus de 80 citoyens se sont réunis au mont Avalanche pour afficher leurs inquiétudes.
|

Saint-Adolphe-d’Howard : Un nouveau comité de citoyens pour « surveiller » les finances

Par Marie-Catherine Goudreau

Des citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard ont formé un regroupement afin de surveiller les finances de la Municipalité. Une première rencontre avait lieu le 30 janvier dernier, où plus de 80 citoyens se sont réunis au mont Avalanche. À la suite de cette rencontre, ils ont déposé plus de 70 plaintes à la Commission municipale du Québec (CMQ) concernant les finances.

« On se questionne sur où vont les finances de la Ville et comment celle-ci administre les dépassements de coûts. On a donc décidé de se regrouper avec d’autres citoyens qui ont les mêmes inquiétudes », explique Jacques Juneau, membre du comité des Citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard pour la Responsabilité Fiscale.

Leur questionnement est surtout face au projet de la bibliothèque, alors que le contrat a été octroyé lors du dernier conseil municipal. M. Juneau déplore que le règlement d’emprunt, adopté en mai 2021, autorise le conseil à emprunter une somme de 3 410 000 $ sur une période de 20 ans. Le contrat octroyé pour la construction de la bibliothèque s’élève à plus de 3,6 M$. Le citoyen croit que les coûts vont largement dépasser le règlement d’emprunt, si on inclut toutes les autres dépenses.

« Le conseil ne nous a pas expliqué une seule fois les dépassement de coûts. Il serait temps qu’on écoute sérieusement les citoyens. On nous dit qu’il y a des études, mais on ne les voit pas. […] On se demande pourquoi on ne s’arrête pas pour remettre les priorités à la bonne place », soutient M. Juneau.

En réponse à une demande d’entrevue d’Accès, le maire, Claude Charbonneau, a simplement répondu qu’il n’a « pas l’intention de commenter les propos ou actions du regroupement ». « Prochainement, nous allons informer les citoyens sur les coûts de la bibliothèque », a-t-il ajouté.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Gabe

    Ce maire est délinquant, incompétent et irrespectueux des concitoyennes et concitoyens. Dans un premier temps, Aucune consultation auprès des résidents n’a été faite. Seule l’étude du réseau bibliothèque a été déposé au maire. Plusieurs demandes d’accès à l’information ont été faites pour déposer dans le site internet de la municipalité tous les documents d’étude. En deuxième temps, le registre des signature pour le règlement d’emprunt pour la bibliothèque a été déposé en temps de COVID alors que les gens peinaient à se déplacer. Était-ce là une stratégie afin de ne pas avoir d’opposition au projet de bibliothèque? En troisième temps, le coût des travaux de construction dépasse largement le budget alloué. Les citoyens n’ont pas été consultés pour la poursuite du projet. Ne sont pas inclus les coûts d’aménagement extérieurs et intérieur auquel il faudra prévoir plusieurs centaines de milliers de dollars. Malgré l’opposition de plusieurs citoyens le maire n’en fait qu’à sa tête alors que d’autres municipalités mieux nanties et plus populeuses ont eu la sagesse et la décence d’abandonner un tel projet (vu la hausse des coûts) malgré la promesse de subvention. Lors de la dernière séance municipale en janvier, le maire a déclaré qu’il était même impossible de jumeler un centre communautaire avec une bibliothèque! Preuve que le maire n’y connaît rien. De plus il a confirmé que la bibliothèque n’avait que 600 inscriptions. Alors pourquoi donc engager les payeurs de taxes dans des dépenses exorbitantes? Non, le projet de bibliothèque n’est pas dans l’intérêt des citoyens pour le moment alors que les citoyens sont déjà pris par des dépenses qui n’en finissent plus au Mont Avalanche. Le maire a également annoncé des projets tel qu’un nouveau centre communautaire et un nouveau garage municipal aux coûts de 10M$. Tous ces projets n’apporteront pas d’argent au moulin.L’équipe Charbonneau doit démissionner avant que sombrer dans des dettes qui dévoreront les portefeuilles des citoyennes et citoyens.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *