pub de recyclage
(Photo : Nordy)
Saint-Sauveur-drone
|

Les nouveaux projets devront avoir la note de passage à Saint-Sauveur

Par Marie-Catherine Goudreau

Le Service de l’urbanisme de Saint-Sauveur tenait une consultation publique, le mardi 9 mars dernier. Au programme, connaitre le point de vue des citoyens pour l’inclure dans la nouvelle politique de gestion de projets en urbanisme. Plus de 70 participants étaient présents à la rencontre virtuelle.

Cette politique prendra la forme d’un guide de bonnes pratiques qui sera destiné aux citoyens et aux promoteurs. Le service d’urbanisme est en processus pour établir une grille d’analyse qui sera utilisée pour chaque projet immobilier. Les objectifs de ce guide visent entre autres à guider les demandeurs vers un projet qui sera en accord avec les valeurs de la Ville, faciliter la transmission d’information et le traitement des demandes.

La grille sera divisée en quatre thèmes :

  • Forme urbaine
  • Aménagement des terrains et environnement
  • Qualité de vie
  • Architecture et efficacité énergétique.

Les étapes pour un nouveau projet :

  • Remplir la grille d’évaluation : Le demandeur doit faire la propre évaluation de son projet et remplir la grille avant de le déposer à la Ville. Il doit s’assurer de respecter le plus de critères possibles et d’atteindre la note minimale de passage.
  • Traitement de la demande : La Ville accordera une pondération pour chaque critère en utilisant la grille.
  • Évaluation : Le projet doit atteindre une note de passage pour chacune des 4 thématiques, en plus d’une note de passage finale pour l’ensemble du projet.
  • Suivi de projet et performance : Pendant et après les travaux, la Ville fera des inspections sur le site pour s’assurer que les critères sont bien respectés.

La consultation publique était le troisième atelier de la Ville réalisé avec la firme de consultation en urbanisme AECOM. En février, deux ateliers avaient eu lieu d’abord avec les élus et les cadres, puis avec des acteurs du milieu, comme des promoteurs et des représentants d’organismes.

L’importance de l’environnement

L’environnement et l’architecture sont les deux thèmes qui semblent être les plus importants pour les citoyens. Dans les commentaires lors de l’atelier participatif, les citoyens ont fait part de l’importance qu’ils accordent à l’environnement, la présence d’espaces verts, d’arbres et de sentiers. L’architecture qui s’intègre bien est aussi un élément que les citoyens ont à cœur. « La section 2 sur l’environnement de la grille compte déjà plus de 20 critères. C’est l’endroit où on met le plus de gras », explique Nicolas Meilleur, directeur du Service de l’urbanisme.

« Le point de départ pour tous les nouveaux projets sera de passer à travers la grille d’analyse et d’avoir la note de passage, en déposant les documents pour le prouver. […] Si le projet respecte la grille après l’analyse de la Ville, la suite du processus pourra être entamée, par exemple un changement de zonage si le projet en nécessite un. » Lorsque le permis de construction sera émis, la Ville effectuera un suivi et des inspections pour vérifier si le projet respecte bien les critères. « Ça nous permet d’avoir des recours juridiques si le projet ne respecte pas la grille et que les corrections ne sont pas faites », poursuit M. Meilleur.

Craintes citoyennes

Lors de la consultation publique, plusieurs citoyens craignaient que les projets présentés lors de l’atelier seraient implantés dans la Ville. « Il semble que cet exercice a pour but de nous faire accepter la nouvelle vision « haute densité » de la Ville », a fait savoir un participant anonyme. Certains ont même manifesté leur mécontentement : « Vous semblez perdre de vue que Saint- Sauveur est un village avec une vie de village », a soulevé le citoyen Stéphane Labbé.

Nicolas Meilleur explique toutefois qu’ils souhaitaient créer des réactions en pré-sentant ce genre de projet pour comprendre ce que les citoyens n’aimaient pas de ceux-ci. Les commentaires recueillis serviront à la construction de cette grille d’analyse. « On veut s’assurer que les projets que les citoyens ne veulent pas avoir à Saint-Sauveur n’aient pas la note de passage et ne passent pas à travers la grille. »

M. Meilleur explique qu’en ce moment, la Ville ne dispose pas de cadre très sévère en urbanisme. Il est donc difficile d’interdire certains projets puisqu’ils sont conformes à la règlementation. « Maintenant, on va avoir une base minimale pour que la Ville commence à étudier le projet. C’est un outil de plus, écrit et détaillé, dans le service d’urbanisme. » Du côté des promoteurs, ils accueillent favorablement ce nouveau guide et comprennent bien les démarches de la Ville. « J’ai senti une belle écoute et un encouragement. Bien sûr, ils n’auront pas le choix de la respecter, mais ils comprennent », explique M. Meilleur.

D’ici la fin mars, la grille devrait être finalisée et un projet de règlement sera déposé à la séance du conseil du mois d’avril. Une consultation publique sera organisée en mai où les citoyens pourront se prononcer sur le nouveau guide. M. Meilleur estime que la grille devrait entrer en vigueur cet automne pour les nouveaux projets, mais il reste encore plusieurs étapes à passer.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin