(Photo : Nordy – Sébastient Fleurant)
La maison du 47 Lanning pourra finalement être démolie.
|

Saint-Sauveur permet la démolition du 47 Lanning

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Le conseil municipal de Saint-Sauveur a renversé la décision d’interdire la démolition du 47 avenue Lanning, lors de la séance du 18 juillet. Le bâtiment pourra donc être démoli.

« Nous avions demandé un rapport externe. Celui-ci nous a démontré et convaincus que plusieurs éléments de la maison ne sont pas d’intérêt patrimonial. En conséquence, nous autorisons la démolition », a commenté le maire Jacques Gariépy, lors d’une demande du Journal lors de la période de questions.

Pour sa part, le propriétaire des lieux, M. Nelson Thibeault, a préféré ne pas élaborer sur la nature de la conversion de la demeure.

« Vous me connaissez assez publiquement pour savoir que je ne suis pas du genre à étaler sur la place publique mes dossiers personnels », a-t-il commencé. « Disons que dans ce dossier, la décision de la Municipalité est satisfaisante. Après le refus initial (de démolir), nous avons vérifié avec la MRC quant au caractère patrimonial. Ils n’étaient pas certains de sa classification. Nous avons alors pris les devants et fait appel à une sommité dans le domaine, M. Michel Dallaire de Montréal (Architectes Dallaire et Associés). Son rapport a conclu qu’il ne s’agit pas d’une maison patrimoniale », a poursuivi M. Thibeault. Ce dernier est à la tête de plusieurs épiceries Métro dans les Laurentides, avec ses fils Martin et Frédéric.

Comité de démolition

Le comité de démolition est une structure formelle et décisionnelle. Son mandat consiste à étudier les demandes de démolition de bâtiments principaux. 

L’analyse et la décision prennent en considération plusieurs critères prévus dans le Règlement 419-2015 sur la démolition d’immeubles. Notamment, l’état du bâtiment principal, la détérioration de l’apparence architecturale et le programme préliminaire de réutilisation du sol dégagé. 

Lors d’une séance tenue le jeudi 28 avril dernier, le comité de démolition de la Ville de Saint-Sauveur avait refusé à l’unanimité la demande de destruction visant le bâtiment principal du 47 avenue Lanning.

Au procès-verbal, les membres avaient demandé que ce refus soit assorti des justifications suivantes : que l’état du bâtiment n’en justifiait pas la démolition et que le bâtiment présentait un intérêt patrimonial.

« Le comité est décisionnel et la décision est d’office. Il existe une procédure d’appel de 30 jours, dont les modalités sont inscrites sur notre site internet », avait détaillé le maire Jacques Gariépy dans une précédente entrevue.

De plus, la maison est la propriété de M. Nelson Thibeault et de Mme Louise Marquis, est-il spécifié au rôle d’évaluation municipal. La valeur municipale de la propriété est établie à 426 300 $.

Rosa Borreggine et Geneviève Dubuc, ainsi que le maire Jacques Gariépy, composent le comité de démolition. Le directeur adjoint du Service de l’urbanisme, Jonathan Chevrier, était également présent à la séance d’avril 2022.

Le rôle d’évaluation sauverois ne spécifie aucune année de construction pour le bâtiment. Pour les maisons construites avant 1941, les municipalités doivent soumettre un avis au ministère de la Culture. Ce dernier a ensuite 90 jours pour répondre.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.