(Photo : Marie-Catherine Goudreau)
| Par Marie-Catherine Goudreau

Sainte-Anne-des-Lacs : Des bâtiments municipaux en piètre état

Mauvais système de ventilation, infiltration d’eau, toitures rouillées, moisissures… Les bâtiments municipaux de Sainte-Anne des-Lacs sont dans un très mauvais état, et ce, depuis des années. Le nouveau conseil municipal souhaite faire de cet enjeu une priorité lors de son mandat.

« C’est un gros dossier que notre conseil doit attaquer », souligne d’entrée de jeu la mairesse, Catherine Hamé Mulcair. Le comité de travail sur les bâtiments municipaux a par ailleurs été mis sur pied lors de la première séance du nouveau conseil.

Problèmes connus

En août 2021, la CNESST est venue faire une inspection de l’hôtel de ville. Selon Mme Hamé Mulcair et le directeur général de la Ville, Jean-Philippe Gadbois, on croit que c’est un membre du personnel qui aurait fait une plainte. Le conseil n’a maintenant plus le choix d’agir, alors qu’ils ont une échéance à respecter.

Mais le dossier des bâtiments dure depuis bien avant la visite de la CNESST, soit depuis plus de deux ans. « Un premier rapport nous a révélé qu’à certains endroits, on était au stade 1, avec de la présence de moisissure et des traces d’eau », explique Mme Hamé Mulcair. Dans les audits de 2020, qui peuvent être consultés sur le site web de la Municipalité, plusieurs problèmes techniques, mais aussi mécaniques et électriques ont été identifiés. « Lorsque j’étais conseillère municipale, j’ai insisté pour que les audits des bâtiments soient rendus publiques. Les citoyens devaient être au courant de ce qui se passait », rapporte la mairesse.

Dans les problèmes soulevés, il y a par exemple la génératrice de l’hôtel de Ville, qui est située dans la toilette du garage municipal, ou le système de ventilation qui cesse souvent de fonctionner. Le bâtiment qui abrite la bibliothèque est en fin de vie et la poutre qui soutient les collections de livres est craquée et courbée. Seul le centre communautaire et la caserne municipale resteront en place, mais des rénovations seront nécessaires.

Manque d’entretien

Selon la mairesse, le principal problème avec les bâtiments municipaux dans les dernières années, c’est que l’entretien annuel n’était pas fait. Pour la première fois l’année dernière, le conseil municipal a accordé un budget pour l’entretien général de chacun des bâtiments.

« Ce manque d’entretien depuis une dizaine d’années a fait que la durée de vie de nos bâtiments a été considérablement écourtée. Et là, on fait face à des enjeux et des décisions importantes », souligne Mme Hamé Mulcair. Le conseil doit maintenant choisir entre la rénovation des bâtiments ou la construction de nouveaux, alors que les coûts sont presque les mêmes.

« Présentement, ce qu’on réalise en consultant la population, c’est qu’elle veut conserver les services qu’elle a actuellement comme la bibliothèque. On constate aussi que l’information a mal circulé et qu’on n’a pas bien informé la population sur l’état actuel des bâtiments », souligne Louis Dupuis, conseiller municipal et président du comité de travail sur les bâtiments municipaux.

« Il faut voir ça comme une opportunité pour la Municipalité de faire les choses correctement », soutient la mairesse. Lors du prochain budget qui sera adopté le 31 janvier, une somme sera allouée pour les bâtiments. La prochaine étape est de rencontrer les citoyens pour connaître leurs besoins et leurs attentes.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.