|

Star Académie: visite dans le ventre de la bête, à Ste-Adèle

Par nathalie-deraspe

Lundi dernier, tout ce qui grouille de journalistes était accueilli dans l’ancienne résidence de Pierre Péladeau. On y dévoilait les nouveaux décors du prochain Gala de Star Académie.

Un peu après midi, le mini-château de Sainte-Adèle s’est mis à fourmiller de toutes parts. On passait de la piscine au studio d’enregistrement, petit coup d’œil aux chambres des filles et des gars (ça vous rappelle quelque chose?), stop à la salle de cours, avant de faire une halte à la régie technique, ou des dizaines d’écrans captent heure après heure ce qui se passe en haut des escaliers.

Malgré une brochette impressionnante de mentors, il y avait ce jour-là peu de vedettes à se mettre sous la dent. Heureusement, Johanne Blouin* a bien voulu se prêter au jeu des journalistes et des photographes présents. La future professeure de chant des académiciens a été généreuse de son temps . On sentait qu’elle était particulièrement heureuse d’être d’une équipe entièrement renouvelée. Seule Geneviève Dorion-Coupal revient enseigner la danse pour une quatrième année consécutive.

Plein la vue
À notre arrivée dans la salle à manger, le réalisateur Stéphane Laporte avait les yeux rivés sur son écran. Ce sprint étourdissant lui exige des journées imposantes de travail. Il dort à deux pas de la résidence, dans une petite maisonnette qu’il appelle affectueusement «sa niche» (à ses dires, elle est mieux fournie en appareils électroniques qu’en meubles).

L’équipe de Star Académie n’a pas lésiné sur la compétence des professeurs. Michel Rivard pour la création artistique et les cabarets spontanés, Patrick Huard pour l’interprétation dramatique (il sera aussi coach auprès des candidats mis en ballottage), Sophie Faucher comme police de la langue et prof de diction. Une immense patinoire a été érigée sur le lac au pied de la résidence pour dérouiller les stars en devenir. L’ex-hockeyeur Stéphane Quintal leur lancera de nombreux défis. Ceux-ci devraient les conduire des locaux de répétition du Cirque du Soleil à la glace du Tricolore. Sans compter René Angelil, grand manitou de la chanson. Jean-Pier Gravel, anciennement de Salut Bonjour! , animera la quotidienne.
À chaque saison, les académiciens ont droit à un décor complètement renouvelé. Cette année, le mandat a été confié à Christian Bélanger, nommé deux fois designer de l’année à Montréal. Plus de 3 500 personnes ont rêvé de faire partie des 14 académiciens de l’édition 2009.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.