(Photo : Archives)
|

Un pas de plus pour la création d’une aire protégée

Par Marie-Catherine Goudreau

La Coalition pour la préservation du Mont-Kaaikop à Sainte-Lucie-des-Laurentides a reçu un appui financier de 166 000 $. Depuis plus de 10 ans, l’organisme est en action pour que ce territoire de 40 km carrés obtienne le statut d’aire protégée.

La Société pour les parcs et la nature du Canada section Québec a octroyé la subvention. Celle-ci a comme objectif de soutenir des projets de recherche sur les vieilles forêts sur le territoire. Elle permettra aussi à la Coalition de poursuivre la démarche de concertation entamée avec les acteurs locaux ainsi que d’élaborer un plan de conservation.

À ce jour, la Coalition a investi plus de 100 000 $ afin de documenter scientifiquement trois enjeux liés à tout projet de conservation: richesse environnementale, acceptabilité sociale et rentabilité économique.

« Ce qu’on vise, c’est un projet écologique qui va répondre aux besoins humains, et de la biodiversité », souligne Claude Samson, président de la Coalition. Une cinquantaine de kilomètres de sentiers traversent d’ailleurs le mont Kaaikop depuis plusieurs années.

Forêts anciennes et noyau de conservation

Le territoire est relié au Parc national du Mont-Tremblant, ainsi qu’au Parc régional de la Forêt Ouareau. « Quarante kilomètres carrés, ça peut paraitre petit, mais c’est un territoire tellement important, par sa richesse, pour la connectivité avec les autres forêts. Ça prend des noyaux de conservation qui sont riches », explique M. Samson. Des études ont même démontré qu’il était plus rentable de conserver cette forêt que d’y faire des coupes forestières.

Un des projets de recherche vise par ailleurs à calculer l’importance des vieux arbres pour la captation de carbone, explique Claude Samson. « Les chercheurs vont aussi se servir du mont Kaaikop pour tester une nouvelle technologie afin d’identifier les vieilles forêts. » Le mont Kaaikop possède des arbres âgés de 250 ans.

La Coalition souhaite aussi organiser une plénière en 2023 afin de regrouper les Laurentides sur cet enjeu.

« On veut se concerter sur comment atteindre notre objectif d’aire protégée et comment impliquer le politique », soutient M. Samson.

« Protéger les milieux naturels, c’est l’une des choses les plus utiles pour s’adapter aux changements climatiques et continuer de pouvoir profiter des bénéfices que la nature nous offre. Chaque aire protégée est un pas de plus en ce sens. Je suis donc très fier du soutien financier accordé par notre gouvernement pour cette initiative de la SNAP Québec qui permet de susciter des initiatives comme celle dont il est question aujourd’hui […] », a souligné Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Mont Kaaikop en bref

Le mont Kaaikop est une montagne située à Sainte-Lucie-des-Laurentides. Il s’agit du deuxième plus haut sommet de la MRC des Laurentides. On retrouve des forêts centenaires sur ce territoire ainsi que de nombreux milieux humides. La coopérative de solidarité L’Interval y opère d’ailleurs une base de plein air. Plus de 20 000 personnes par année visitent les sentiers.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.