Vieillissement de la population

Vieillissement de la population
Actualité

Une situation inquiétante au CSSS de Saint-Jérôme

Malgré l’octroi de 6,6 M$ de Québec pour les aînés en décembre dernier, le CSSS de Saint-Jérôme aura besoin d’autres investissements importants au cours des prochaines années pour répondre aux besoins de la population vieillissante.

 

«On a eu de beaux budgets, mais les besoins sont grandissants. Ça ne répond pas à tout», explique Liette St-Hilaire, directrice du programme pour personnes en perte d’autonomie, le 23 mars au CLSC de Saint-Jérôme.

 

À ses côtés, François Therrien, directeur général du CSSS de Saint-Jérôme, attire l’attention des journalistes sur le portrait démographique de la région. «Les chiffres sont épeurants», dit-il. En effet, on constate qu’entre 2011 et 2021, la croissance de la population âgée de 65 à 74 ans est de 55% dans la MRC de la Rivière-du-Nord. Pire encore, les 75 ans et plus connaîtront une progression de 65% en 11 ans, soit presque le double de la moyenne québécoise. «Les gens de 75 ans et plus consomment 80% de ce qu’ils consomment dans le réseau de santé au cours de leur vie», remarque M.Therrien.

D’autres montants de Québec?

Il se pourrait bien toutefois que le CSSS de Saint-Jérôme, comme d’autres CSSS au Québec, reçoive des sommes du gouvernement pour les aînés en 2012. En effet, dans le budget Bachand déposé la semaine dernière, on constate que les personnes âgées bénéficieront de nouvelles mesures. Entre autres, des sommes supplémentaires seront consacrées au maintien à domicile. Le directeur général ne sait pas encore si Saint-Jérôme recevra sa part du gâteau. «Ce qui est important dans le budget, c’est la reconnaissance du gouvernement des besoins des villes en périphérie de Montréal».

 

M. Therrien espère que cette reconnaissance fera changer les perceptions au sein de la population. «Il faut arrêter de dire que le problème du réseau de la santé, c’est les personnes âgées. C’est plutôt le réseau qui doit s’adapter à sa société qui est vieillissante.»

 

Des changements «significatifs»

L’annonce d’une aide financière gouvernementale au CSSS de Saint-Jérôme avant les Fêtes l’an dernier a néanmoins permis d’améliorer l’accessibilité et l’offre de services aux personnes âgées.

 

Ainsi, 3,4M$ ont été injectés dans le soutien à domicile ce qui a permis de créer une cinquantaine d’emplois tels que des infirmières et des professionnels en réadaptation. Selon Liette St-Hilaire, le domicile est toujours la première option à considérer. «Les personnes âgées préfèrent demeurer dans leur milieu et nous faisons en sorte qu’elles aient les soins appropriés à leur condition», a-t-elle dit. Au CSSS de Saint-Jérôme, l’accessibilité au soutien à domicile a augmenté de 30%.

Ensuite grâce à un soutien financier de 3,2M$, 81 places en hébergement dans les ressources intermédiaires ont été créées, soit près du double comparativement à 2011. Ces ressources sont utilisées par une personne en perte d’autonomie qui, après évaluation de ses besoins par un intervenant du réseau public, est orientée vers une résidence privée.

 

«Ces changements sont très positifs et significatifs. On ne vous aurait pas fait déplacer pour ça!» termine François Therrien.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X