|

Apprendre à gérer son budget

Par Production Accès

Le Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut s’invitait le 20 avril dernier dans la ville de Saint-Sauveur pour parler « budget ». L’évènement s’adressait aux jeunes de 16 à 35 ans qui souhaitent apprendre à organiser leurs dépenses. Impulsé par le programme d’éducation financière de la fondation Desjardins, l’atelier était en entrée libre.

L’événement était coorganisé par le Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut, et le programme d’éducation financière « Mes finances, mes choix » de Desjardins. La fondation propose d’aborder la fiscalité à travers 17 modules. Ceux-ci s’articulent en quatre grands axes : « Les incontournables », la « Vie courante », les « Études et travail » et les « Services financiers ». Mercredi dernier, la question du budget était au centre du discours à Saint-Sauveur.

« Arriver à être libre »

Jolyane Jetté, formatrice au programme d’éducation financière, animait l’atelier. Une technicienne des loisirs de la Ville et moins d’une dizaine de jeunes ont fait le déplacement. Souriante, l’organisatrice a confié : « C’est une activité pédagogique gratuite, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de monde. »

L’un des points majeurs soulevé était la question d’autonomie financière, c’est-à-dire de trouver l’équilibre entre « l’entrée et la sortie d’argent ». D’après Jolyane Jetté, « la société actuelle nous pousse à toujours consommer plus. Il faut faire attention à nos petites dépenses ». Pour la formatrice, il est important d’intégrer les notions d’épargne dès l’adolescence. « Plus vous commencez à mettre de côté jeune, mieux c’est. »

L’atelier incluait une mise en situation. Différents profils de personne ainsi que leur budget étaient présentés. Le public devait émettre un avis concernant la situation financière de chacun. L’objectif : évaluer les habitudes de consommation « à risque » et celles favorisant la création d’une situation financière « stable ».

Insertion professionnelle

« Toutes ces questions-là commencent à se bousculer dans nos têtes », a affirmé une étudiante de 17 ans au Cégep de Saint-Jérôme.

« J’avais déjà eu des cours de finance au secondaire, mais pour être honnête, je ne les suivais pas. Aujourd’hui, c’était plus interactif, j’étais beaucoup plus concentrée », confie un autre élève du Cégep. Il poursuit : « Je passe mon permis, je vais louer un appartement à Montréal. L’argent est au cœur de mes préoccupations. »

Le CJE propose une multitude de services pour accompagner et soutenir l’insertion professionnelle des jeunes du Québec. Des conseillères d’orientation sont chargées de recevoir les personnes souhaitant bénéficier de cette aide.

« J’ai personnellement bénéficié de l’aide d’une conseillère à l’emploi avant d’exercer cette profession. Je vous invite grandement à faire un tour dans nos locaux. En plus, c’est gratuit », lance Jolyane Jetté.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.