La famille de Laura et Ash Choudhary. (Crédit photo: Courtoisie)
|

Makhani, les portes de l’Inde à Morin-Heights

Par Guillaume Marchal

Vous avez envie d’explorer de nouveaux plats et de dévier de vos restaurants habituels ? On vous propose de sortir de la route et de découvrir Makhani, une entreprise de plats préparés indiens située à Morin-Heights.

Makhani est une entreprise familiale fondée par Laura Choudhary et son mari, Ash Choudhary. Originaire d’un village au pied de l’Himalaya, M. Ash est aux commandes des cuisines. Makhani offre des plats typiques congelés et en livraison. Une cinquantaine de clients profitent du savoir-faire de la famille. Partie d’une simple passion, le site a ouvert ses portes au client au début de la pandémie.

« L’un des plats servis à Makhani »

« On cuisinait tout le temps avant de monter notre affaire. Nos proches adoraient nos plats, un jour, on s’est dit « pourquoi pas » », raconte Laura Choudhary. Installées au sein du logis familial, les cuisines de Makhani servent une cinquantaine de clients par moi. Le restaurant propose des plats indiens emballés et congelés. Si vous ne pouvez pas vous rendre sur place, un service de livraison est mis en place. 

(Crédit photo: Courtoisie)

Korma de légumes, Massala, poulet au beurre, bœuf à la noix de coco, Makhani pourrait bien vous dépayser le temps d’un repas. Le restaurant propose aussi des services de traiteur. « On analyse la demande, et si on se sent capable d’y répondre, on fonce », affirme Mme Choudhary. Au début du mois d’avril, le restaurant a garni les tables de la rencontre des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut. 

Manque de diversité

« C’est un réel plaisir de servir les communautés laurentiennes », soutient Laura Choudhary. Après avoir traversé tout le Canada, le couple et leurs deux enfants ont décidé de s’installer à Morin-Heights en novembre 2019. « On se disait que la vie ici était parfaite, mais la chose qui manquait, c’était la diversité gastronomique. Il y avait bien un restaurant chinois, mais il a fermé. Un grec, mais on était frustré de ne pas avoir plus de choix ». 

À l’époque, Laura Choudhary était employée dans une compagnie de consultants et son mari était analyste financier. Après une période de réflexion, ils ont décidé d’entamer leur business en novembre 2020. « La pandémie a pas mal fait avancer les choses. Les gens ne pouvaient plus aller au restaurant, et nous, on propose un service de livraison à domicile. On n’a pas de salle pour accueillir les clients. C’était un bon moyen pour eux de se restaurer », affirme Laura Choudhari. « On a vraiment pris le temps d’affiner et d’améliorer nos plats », développe-t-elle.

Épices et lentilles

Le restaurant prend son nom d’une spécialité indienne, le Makhani. « Makhan » est le mot hindi pour dire beurre. « Pour faire 100 portions de repas, on met entre 7 et 8 heures », affirme Laura Choudhary. 

« Le Makhani c’est un plat essentiellement composé de lentilles, de beurre et d’épice. C’est un mets typique d’Inde, il était consommé lors d’événements importants, de célébration. C’est un plat consistant et très nourrissant. Le plus important, c’est de laisser mariner et de cuir les lentilles le plus de temps possible dans des diverses épices, comme la cannelle », s’exclame Laura Choudhary. 

Pour plus d’informations et pour commander, visitez leur site web makhanimorinheights.com.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.