(Crédit photo: Simon Cordeau)
|

Sur la route des bières estivales

Par Simon Cordeau

Avec l’arrivée du temps chaud, il est tentant de s’arrêter à la microbrasserie du coin, de s’asseoir sur la terrasse et de prendre une petite frette. Mais l’été, il est aussi facile de se faire assommer par le soleil et la chaleur… ou un verre de trop. C’est pourquoi on privilégie les bières légères, épurées et désaltérantes. Voici quelques styles à surveiller cet été, et quelques bières à déguster sur la route des Laurentides.

Blanches

Rosée d’Hibiscus – Dieu du Ciel!

Peu ou pas amères, aux goûts subtiles et légers, les bières blanches sont idéales pour l’indolence d’un après-midi en terrasse. Souvent brassées avec du blé et peu de houblon, elles ont une douceur unique et sont faciles d’accès. Surtout pour ceux qui n’aiment pas « le goût de la bière ».

À Morin-Heights, Anorak vient de brancher la Levi Strauss, une hefeweizen bavaroise. Avec des goûts de banane et de clou de girofle, elle est un délice frais et sucré, avec une légère finale épicée.

Les subtilités des fleurs et du thé sont aussi mises à l’honneur dans les blanches. On peut penser à la douce Blanche au jasmin de Shawbridge, à Prévost, brassée avec du thé, ou à la classique Rosée d’Hibiscus de Dieu du Ciel! (DDC), à Saint-Jérôme.

Sûres

Les bières sûres ont fait beaucoup de chemin ces dernières années, au Québec, et l’été est tout désigné pour apprivoiser ce goût tellement rafraîchissant.

Souvent, ces bières mettent de l’avant des petits fruits, ce qui les rend juteuses et irrésistibles. Que ce soit la Solstice d’Été de Dieu du Ciel! ou la Voie lactée du Baril Roulant, à Val-David, la framboise acidulée et pétillante saura vous désaltérer. La Pat 2 de La Veillée, à Sainte-Agathe, ajoute même du cassis à la framboise, pour une bière fruitée sans pareille. 

Le houblon gagne aussi une fraîcheur renouvelée lorsqu’il vient habiller une bière sûre. La Weizen Mandarina Lime de Camp de Base, à Saint-Adolphe-d’Howard, en est un bon exemple, avec son malt acidulé, son goût de lime et son houblonnage à froid. Difficile de trouver plus rafraîchissant.

Et si vous ne vous faites toujours pas au goût de la bière, essayez un cidre houblonné. C’est une alternative délicieuse pour découvrir et vous familiariser avec la richesse du houblon, sans le goût céréalier.

Légères

Dans la canicule, il peut être judicieux de prendre des bières plus légères, que ce soit en goût ou en alcool. Tentez une kölsch : une blonde raffinée, pure et délicate, comme la fidèle Sentinelle de DDC ou la nouvelle Ride de kayak de Shawbridge. On me souffle aussi qu’Anorak en aura bientôt une, pareille comme on les brasse à Cologne…

Et si vous reprenez le volant après, les bières sans alcool offrent désormais un vaste choix et des goûts souvent époustouflants. La Sans limite de Shawbridge, une IPA, est présentement ma préférée. Et je ne dois pas être le seul, parce qu’elle est souvent absente des frigos quand je passe au P’tit Magasin.

Petit truc 

Si vous avez soif de bières plus amères, essayez de garder votre bière à l’ombre. Les rayons UV du soleil dégradent le houblon, et rapidement! (D’ailleurs, c’est pourquoi les bouteilles de bière sont brunes : pour bloquer ces rayons UV.) 

Au soleil, il ne suffit que de quelques minutes pour que les subtilités fruitées, résineuses et herbacées du houblon se transforment en une odeur de… mouffette. Cela dit, certains affectionnent ce goût particulier. À chacun sa bière!

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.