Au village d’Hogeweyk, aux Pays-Bas, les aînés atteints de démence peuvent se promener librement dans un environnement encadré et sécuritaire. (Photo : Crédit : Dementia Village Associates)
|

Les aînés dans le monde

Par Production Accès

Comment vivent et sont traités nos aînés peut en dire long sur notre société et notre culture. Petit tour d’horizon du traitement des aînés d’outre-mer.

Pays-Bas

Le village d’Hogeweyk a été construit sur mesure pour ses résidents, atteints de démence. Ils peuvent aller au cinéma, à l’épicerie, chez le coiffeur, ou simplement déambuler dans les espaces publics. Le personnel est formé pour assurer leur bien-être. Tout est pensé pour que les résidents soient libres, mais en sécurité.

L’idée est de répliquer le plus possible un environnement « normal ». Chaque logement est comme une maison familiale, avec six ou sept résidents, où chacun a une chambre privée. Ils peuvent discuter avec leurs colocataires dans le salon, ou profiter de l’extérieur en sortant dans leur cour ou dans l’aire publique de leur quartier. Ils peuvent même sortir de leur petit quartier pour faire leurs courses plus loin dans le village.

Ainsi, l’autonomie des résidents est encadrée mais préservée, ce qui augmente leur qualité de vie. Les déplacements dans le village leur permettent aussi de socialiser et de briser l’isolement, mais ils peuvent revenir dans leur espace privé s’ils le souhaitent. (Source : Vox)

Japon

Les aînés dans le monde.Le pays du soleil levant est le plus vieux au monde. En 2014, 38 % de sa population avait plus de 60 ans. En raison de la faible natalité, on estime d’ailleurs que sa population de 125 millions tombera à 97 millions d’ici 2050. C’est aussi le pays où l’espérance de vie est la plus haute, à 84,6 ans.

Les sansedai kazoku, ou les foyers multigénérationnels, sont d’ailleurs encouragés par le gouvernement. Toutefois, ils ne suffisent pas à la tâche. D’abord, les jeunes couples japonais sont rares : plus du quart des trentenaires préfèrent rester seuls. Ensuite, ils sont de moins en moins nombreux à avoir les moyens de s’occuper de leurs enfants et de leurs parents.

Ainsi, en 2015, le Japon fermait 400 écoles par année, pour les convertir en résidences pour aînés. (Source : Wikipedia)

Suède

Dans ce pays nordique, il est très rare que les aînés habitent avec leurs enfants. Ils restent plutôt chez eux et autonomes le plus longtemps possible. Pour ce faire, ils peuvent demander l’aide auprès de leur municipalité pour accomplir les tâches quotidiennes. Ces services à domicile vont du magasinage à la cuisine en passant par le ménage. La majorité des municipalités offrent même des plats préparés, livrés à la maison.

Les municipalités sont aussi responsables des résidences pour aînés, bien que certaines choisissent de confier leur gestion au secteur privé. Elles organisent aussi des activités pour garder leurs aînés actifs. (Source : sweden.se et informationsverige.se)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.