|

Raconter des vies remarquables

Par Simon Cordeau

La meilleure façon de donner le goût de la lecture et de la culture générale, selon Robert Durocher, c’est de raconter des histoires inspirantes. Avec Portraits de femmes et d’hommes remarquables, il présente 36 courtes biographies de personnages historiques, chacune racontée par un expert. « Chaque histoire est une leçon de vie. Tous ces gens-là ont eu à traverser des moments très difficiles. On s’opposait à leurs idées. Malgré tout, ils ont persévéré et ont fait preuve de résilience », explique M. Durocher.

« Je demandais à mon groupe de 4e secondaire qui d’entre eux lisaient beaucoup. Sur 24 élèves, seulement 2 ont levé la main. Et ceux qui lisent moyennement? Il y en avait 2 autres. Je trouve ça vraiment dommage », raconte-t-il. Même s’il a pris sa retraite après avoir enseigné 26 ans, entre autres aux écoles Saint-Stanislas et des Hauts-Sommets à Saint-Jérôme, M. Durocher fait encore un peu de suppléance, par passion.

Avec l’ouvrage qu’il a dirigé, il souhaite allumer cette curiosité pour la culture en général, auprès des jeunes du secondaire, mais aussi dans le grand public. « J’espère que le livre se retrouvera dans le plus de mains possibles, dans chaque famille. Maman et papa peuvent en bénéficier, les enfants aussi. Et ça peut amener des échanges intéressants », croit M. Durocher.

Racontées par des passionnés

Pour réaliser son livre, l’enseignant a fait appel à de nombreux collaborateurs. « J’ai commencé à présenter mon projet à différentes personnes. À mon grand bonheur, ils me disaient que c’était un beau projet, qu’ils voulaient embarquer. De fil en aiguille, j’ai réussi à monter une équipe incroyable », raconte-t-il.

Ce sont les collaborateurs qui choisissaient leur sujet. Cette diversité de voix permet de présenter des figures connues et moins connues de l’Histoire, se réjouit l’enseignant. Par exemple, l’historienne Lyse Roy raconte la vie de Christine de Pizan, première femme en Occident à vivre de sa plume, au 15e siècle. Le philosophe Normand Baillargeon et la professeure Chantal Santerre présentent le combat de Frederick Douglass pour abolir l’esclavage aux États-Unis, discours enflammés à l’appui. M. Durocher lui-même nous fait découvrir, entre autres, Irma LeVasseur, première femme médecin canadienne-française, et cofondatrice de l’Hôpital Sainte-Justine et de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus.

L’enseignant se réjouit d’avoir pu fédérer autant de collaborateurs, de son ancien élève Pierre-Olivier Forest, devenu professeur de cinéma qui nous présente Buster Keaton, à la Dre Caroline Quach, qui raconte Virginia Apgar, pionnière des soins pédiatriques.

Transmettre la connaissance

Les collaborateurs écrivent aussi chaque biographie avec leur propre style. « Moi, j’y vois une force. Mais plusieurs maisons d’édition m’ont refusé, parce qu’il y voyait une faiblesse », déplore M. Durocher. Il se réjouit que Jean-François Déry, des Éditions JFD, ait cru en le projet.

En fait, les différents styles permettent aux collaborateurs de partager de manière plus personnelle la passion qu’ils ont pour le personnage choisi. Cela permet aussi de capter l’attention du lecteur avec une approche et un rythme différents. On peut d’ailleurs se promener au hasard des pages, passant de Camille Laurin à Louis Pasteur, d’Antoine Labelle à Marie Curie, ou de Rosa Parks à Jules César, jusqu’à trouver une biographie qui nous accroche.

Un second tome est déjà en préparation. « Si tout le monde m’envoie son texte, le prochain tome comptera tout près de 50 personnages! », s’étonne l’enseignant.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *