|

Full Carbone

Par Josée Pilotte

Vas-y, tiiiire… Pousse… Vas-y maintenant, mets-toi debout… Assis-toi, tiiiiire… Pous-seeee… C’est ça, comme ça…. Respire maintenant.

Okay, je suis où moi là? Sur ton vélo Jopi, sur ton vélo… Shit, c’est pas normal, j’ai l’impression que je vais exploser.

Normal.

J’étais très fière d’arriver avec ma nouvelle bécane, un Specialized «full carbone» vendredi dernier. J’ai vite ravallé mon sourire.

En moins de deux, nous étions partis, en moins de deux, ils étaient partis. Sans moi.
J’exagère. Ils y en a qui ont eu pitié de moi.

C’est que, voyez-vous, j’attentais beaucoup de mon nouveau bicyk, j’avais juste oublié qu’il fallait aussi pédaler pour avancer. Pas rouler de l’hiver la Jopi, maintenant je paye mon insouciance. Je la paye de ma personne, j’l’ai quand même payé 3000$ «cette nouvelle bécane full carbone» Sont beaux à voir, eux.

Des amis me racontaient ce week-end leurs randonnées à vélo de montagne. À la même occasion, ils ont testé une nouvelle bécane à 4500$. L’une d’eux en question veut changer son vélo. Mais, v’là-tu pas qu’elle me dit qu’il était très décevant. Le vélo. Il est vache me dit-elle, ça avance pas pantoute. Bon. Je n’ai pas osé lui dire, qu’il faut aussi pédaler pour avancer… Pourtant entre amis on se dit tout. Enfin.

Il y a un justement qui m’a tout dit. Mon collègue Jean-Marc, alias le «sportif», m’a apostrophé en entrant au bureau lundi: «Com-ment a été ton week-end Jopi?»
– Bien.
– As-tu roulé un peu?
– Trop. Toi?

Comment dire? Que je vous mette situation… Jean-Marc c’est 6pi 2po de… muscles (?)… 6pi 2po habillés un jour d’un survêt’ aux couleurs du club du rugby «All Blacks» et le lendemain d’un t-shirt du Canadien. Un vrrrraaaa quoi! Jean-Marc, toujours à l’affût du nouveau bidule du sportif averti, est à tout coup fier de me présenter ses nouvelles trouvailles, son petit dernier étant un «Garmin Edge», un genre de truc qui fait tout: cadence, gps, altimètre baromètrique, rythme cardiaque et, en prime, un partenaire virtuel qui tient compagnie. Jean-Marc, lui, roule sur un vélo à 8500$. Toujours est-il que ce matin-là j’ai vu dans les yeux Jean-Marc un petit quelque chose d’inhabituel: la gêne. Il était gêné de me raconter… Samedi, décidé, il s’en va montrer à un amateur ce qu’un pro de la pédale sait faire. Ils s’embarquent dans un «tour du lac» à St-Donat, 30 km environ. En bon sportif, le Jean-Marc décide d’en mettre un peu, faut bien impressionner le débutant. Il pédale et il pédale, il pédale, il tiiiire, il pouuuusse, il s’essouffle, son capteur de vitesse augmente, il s’essouffle, son moniteur cardiaque explose. Il s’essouffle, sa cadence est au maximum. Et. Il vomit.

J’ai n’ai pas osé lui dire que pédaler en fou ça donne mal au cœur et que son nouveau bidule, le Garmin-Machin-Truc, n’était pas doté d’un antivomitif. Pourtant entre sportifs on se dit tout. Enfin. Et moi? Je suis où moi? Sur ton vélo Jopi, sur ton vélo… Saint-Sau-veur, Sainte-Anne-des-Lacs, Belle-feuille, Saint-Colomban, Saint-Jérôme, Saint-Sauveur…

Au bout de la route, vomi pas vomi, carbone pas cabone, 4000$ ou 8000$, Garmin Edge ou non, au bout de la route restent toi, tes muscles, ta tête, ta tête surtout, sortir de sa zone de confort. Pis l’asphalte que t’as gobé. 70 kilomètres.

On arrive-tu?

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.