|

Je vais et je viens

Par Éric-Olivier Dallard

What a feeeling! C’est un sujet qui revient comme le printemps… mais un printemps qui se pointerait quatre fois l’an, avec ses terrasses et ses liquides dorés: le sexisme en publicité.

Le chalet Bleu de la Bleue Dry, les Budweiser Girls de la F1, les filles d’Hawaïn Tropic au party de CKOI à Pointe-Calumet… et puis là, le calendrier Molson, avec moult gonzesses en bikini (plutôt moches d’ailleurs), on dirait plus un calendrier de garagiste ou une pub de Bikini Village… le calendrier Molson qui vient d’être rabroué par le Conseil d’éthique de l’industrie québécoise des boissons alcooliques (… des boissons «alcooliques»?!?! Messemblait que l’«alcoolique» c’est le mec au comptoir qui s’abreuve de boissons «alcoolisées»; cou’don’ on en apprend tous les jours!) Bref: les «fils de pub» font ce qu’ils savent faire le mieux: fabriquer des putes.

Alors donc pendant que le Conseil du statut de la femme et le Conseil d’éthique-bla-bla-bla-alcoolique condamne l’utilisation de la femme dans les médias et les pubs de bière, Jopi (qui, soit dit en passant, reste toujours fondamentalement fleur-bleue, le même cœur que celui qu’elle avait, adolescente, devant Flashdance), elle, s’offusque de… l’exploitation des mecs dans la publicité!!! Mon mais, j’l’ai-tu l’éditrice moi là!

Que je te rassure Josée: ce n’est pas que l’on pas de couilles, c’est simplement que… on ne se reconnaît pas dans l’homme-larve, le ver dansant de la pub Kia. Je ne suis pas interpellé, tout simplement. Il n’est une égérie de rien, un symptôme de rien, une représentation de rien… sauf d’un ver dansant. Maintenant, peut-être que l’Association des vers dansants, elle, s’en trouvera offusquée…

Si tu trouves ça triste que je ne m’offusque pas du ver, me reprochant du même coup mon manque de solidarité avec «la race masculine», je te dirai que c’est plutôt toi qui, par ce raisonnement, diminue les hommes: en effet, que reconnais-tu de «masculin», sexe que je devrais défendre, dans cette démonstration? Si tu crois suffisamment fort que je devrais dénoncer une telle pub parce qu’elle porterait atteinte au genre masculin, tu es plus sexiste encore que le mec ou la nana qui a dessiné ce concept que tu dénonces. Dans le cas de Kia, je te l’accorde, cette pub est assez merdique: je ne vois pas en quoi elle serait intéressante; même le clin d’œil à la chorégraphie de Flashdance est médiocre… pis en plus elle te gâche ton souvenir du film!

Mais tu as parfaitement raison: la publicité est un miroir; au fond, l’introduction du flim 99F de Beigbé est incorrecte. Il dit: «Il faut que vous me détestiez avant de détester l’époque qui m’a créé.» La vérité? Il faut détester l’époque qui crée le «fils de pub», avant de le détester lui. Il n’en est que le produit, livré pour nous.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.