Rebondissement dans le dossier du Canadian Tire de Saint-Sauveur

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne

Le promoteur retire sa demande d’implantation de baies de services

Ce lundi soir au conseil municipal de Saint-Sauveur, le maire Michel

Lagacé a pris de court les citoyens présents dans la salle du conseil. Le promoteur, Pierre Desjardins confirme dans une missive adressée au conseil, sa décision de retirer sa demande de modification de zonage, dans le but d’ajouter des baies de services à son projet de Canadian Tire. 

Près d’une trentaine de citoyens étaient présents dans la salle du conseil de l’hôtel-de-ville de Saint-Sauveur – un record quand on sait que les conseils sont généralement peu courus durant la saison estivale – lorsque le maire, en début de séance, a annoncé en premier point à l’ordre du jour, la décision de M. Desjardins de reculer dans sa demande d’ajout de baies de services au projet de Canadian Tire. 

 

Pas de référendum

En entrevue exclusive, le promoteur du projet, Pierre Desjardins, a confié avoir pris connaissance des documents remis à la Ville par les citoyens. «On a vérifié les listes de signatures mercredi 13 juillet dernier, explique M. Desjardins et au regard de la contestation que suscitait notre projet d’implantation de garages, j’ai décidé de les retirer. Il n’y aura pas de mécanique.»

De leur côté, les citoyens se disent satisfaits de la décision du promoteur. «Il est évident que le travail des bénévoles, qui ont recueilli plus de 150 signatures dans 6 des 8 zones visées, a été un des points majeurs de ce retournement, de dire Michel Roy, résident voisin du terrain visé par le projet d’implantation de la grande surface commerciale, à sa sortie de la salle du conseil municipal.

 

Il n’y aura donc pas de référendum sur cette question le 1er août prochain.

 

«Les semaines à venir devraient être un moment de réflexion pour le promoteur, pour Canadian Tire, pour le propriétaire du terrain et aussi pour le conseil municipal de la Ville de Saint-Sauveur», ajoute Michel Kieffer, un autre citoyen impliqué dès le début dans le mouvement de contestation.

 

Que va-t-il arrivé avec le projet? Canadian Tire va-t-il maintenir son projet, même sans garages? «La poursuite du projet demeure confidentielle», a simplement ajouté Pierre Desjardins. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de