(Photo : Antoine Meunier)
Justin Lachaine a préparé 3 buts des Cheminots, pour éliminer le Phénix.
|

Les 4 meilleures formations en action dès samedi

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Les Cheminots tenteront de souligner dignement le 40e anniversaire de leur conquête du titre provincial au hockey masculin, dès ce samedi 14h, alors qu’ils recevront les Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, en levée de rideau du Championnat collégial québécois.

Les hommes de Benoît Gratton ont mérité leur droit d’accès en éliminant le Phénix du Collège André-Grasset en 3 parties, 6 à 0, samedi dernier à l’aréna régional Rivière-du-Nord.

Lors du match ultime, Zachary Ouellette, Alexis Paris, Charles Paradis, Alexandre Lessard et Xavier Ouellette ont secoué les cordages. Justin Lachaine a aussi fait sentir sa présence, en y allant de trois aides, tout comme Gabriel Bérard.

« Une chance que Renaud (Simard, 22 arrêts et jeu blanc) nous a gardé dans le match en première. J’ai ensuite convoqué certains joueurs au premier entracte. Entre autres, je voulais que Justin Lachaine nous en donne plus. Il a bien répondu avec trois aides. J’ai aussi apprécié le retour de Charles (Paradis), qui a offert un côté robuste. La vitesse d’Alexis (Paris) nous avait manqué à Montréal, lors des 4 contre 4. Leur retour a stabilisé nos unités », a commenté l’entraîneur-chef des Chems, Benoît Gratton.

La semaine dernière, le pilote a annulé un entraînement mercredi, alors qu’il y avait encore des absents à celui de vendredi.

« C’est maintenant la grippe qui court. Plusieurs gars ont été atteints et on a limité la contagion en sautant une pratique. Maxime Pilon va mieux et on devrait avoir un alignement complet ce samedi, pour notre demi-finale. »

Calendrier

Tout de suite après la demi-finale entre les Faucons et les Cheminots à 14h, l’autre demi-finale impliquera les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent et les Pionniers du Cégep de Rimouski à 16h30.

Suivront dimanche les matchs pour le bronze, dès 12h30 (les deux équipes perdantes du samedi), puis la grande finale pour l’obtention de l’or, sur le coup de 15h, impliquant les deux gagnants du samedi.

« Dans le fond, c’est une bonne chose que nous ayons fait face à l’élimination au premier tour. Ça a fait réagir les gars, afin qu’ils sachent que tout n’est pas gagné parce que nous avons ravi le championnat de saison régulière. Il faut mieux contrôler les hauts et les bas de nos émotions, surtout au provincial », a plaidé M. Gratton.

Ce dernier s’est dit surpris de l’élimination d’une formation de l’Est au premier tour.

« Les 4 meilleurs clubs sont ici. Mais je suis tout de même surpris de la disparition des Titans du Collège de Limoilou. Après un gain de 7-0 en ouverture, ils ont ensuite plié bagage après deux défaites subséquentes. Limoilou nous offrait des parties serrées. Mais de toute manière, même quand je jouais, je n’ai jamais eu de préférence à affronter un adversaire ou un autre. Ce seront encore des guerres de trachées, contre les 3 autres équipes qui se présenteront à Saint-Jérôme. Tu as la chance de passer à l’histoire et personne ne cédera un pouce, même si ça fait cliché comme prévision », a analysé l’ancien pro.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.