(Photo : Héloïse Rolland)
Zorak Paillé participera au Championnats mondiaux juniors de vélo de montagne à seulement 16 ans.
|

Vélo de montagne : Zorak Paillé ira aux mondiaux à sa première année junior

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Zorak Paillé, un athlète en vélo de montagne de Saint-Sauveur, a été sélectionné par le comité de haute performance de Cyclisme Canada pour participer aux Championnats du monde de la discipline, qui se tiendront en Italie à la fin août.

Il est le seul québécois qui y participera dans la catégorie junior-hommes. « C’est exceptionnel de le voir percer si tôt, à 16 ans. Sa 2e place à Saint-Félicien et sa 3e position à Sherbrooke lui ont permis de percer les rangs de l’équipe nationale », a témoigné son entraîneur du Club Plaisirs gastronomiques vélo des Pays d’en-Haut, M. François Doyon.

L’avenir est prometteur

Le spécialiste du cross-country est doté d’une grande détermination et voué à un avenir prometteur, estime son mentor. « Je suis doublement content d’avoir été le seul athlète masculin québécois à avoir été choisi, en plus d’avoir été le premier sélectionné par Équipe Canada. C’est une belle année pour moi, car j’ai aussi reçu pour une 2e année de suite une bourse de 300 $ du Fonds de l’athlète des Laurentides », a souligné le principal intéressé.

L’athlète et ses équipiers entreront en action à Trentino (Val Di Sole), en Italie, du 25 au 29 août, face à l’élite mondiale de la relève. « Je me familiariserai aux autres lors d’une course préparatoire, le 19 août, à Bahl. Aller aux mondiaux juniors représente une superbe occasion de me développer. Je ne cacherai pas que je reluque une place sur le circuit mondial des U23 », a-t-il souhaité.

Paillé se dit très chanceux d’avoir fait sa niche dans l’équipe canadienne, d’autant que le calendrier a été chamboulé par la pandémie.

« Le calendrier a connu un retard de deux mois. Ma 1ère vraie course a seulement eu lieu le 10 juillet à Saint-Félicien. Exceptionnellement, notre horaire se terminera en octobre, cet automne. Je serai présent au Championnat canadien en septembre à Baie Saint-Paul, mais je ratera une Coupe Canada à Dieppe (N.-B.), car elle aura lieu en même temps que les mondiaux juniors. Pour faire ma place au national, disons que j’étais au sommet de mes performances, juste à temps, à Saint-Félicien. »

Cumuler de l’expérience

Au sein de l’équipe nationale, Zorak Paillé connait la majorité de ses adversaires, soit de noms ou pour les avoir affrontés en piste. « Je serai en pays de connaissance, parmi eux. Je ne vais pas me mettre de pression et espérer un haut résultat. Je tiens à mémoriser l’expérience et à regarder ce que je dois faire pour être régulièrement avec eux. Je retrouverai la majorité des compétiteurs en octobre à une épreuve de la Coupe Canada, à Canmore. »

Le spécialiste du style cross-country aime bien parfaire son art sur les sentiers du Chanteclerc, à Sainte-Adèle.

« Mon spot, c’est le Chanteclerc, car c’est là qu’il y a le plus de pistes. Au Loup-Garou, ça commence à être bien et plus grand. Sinon, je peux aller dans mon secteur à Morin-Heights, pour des balades. Mais Saint-Adèle est l’idéal, car Tremblant est trop loin. »

Paillé rêve de devenir policier. Il entamera sous peu des études en technique policière, au Cégep de Maisonneuve.

« Vu mon horaire chargé, je fais partie de l’Alliance Sport-Études au collégial. Je vais manquer les premiers jours de classe, mais je vais prendre les bouchées doubles ensuite. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.