pub de recyclage
(Photo : Martin Bellerose)
Les-membres-sonnent
|

Association de protection du lac Millette : Les membres sonnent à nouveau l’alarme

Par Sandra Mathieu

À la suite du déversement de sédiments subit et majeur survenu le 23 avril dernier dans le lac Millette à Sainte- Adèle, les membres de l’Association de protection de l’environement du lac Millette (APELM) somment la ville d’intervenir et de respecter le plan directeur entériné en 2015.

 

Dans des communications envoyées le 1er mai à tous les départements de la municipalité, les membres demandaient une intervention rapide, compte tenu de la fonte imminente du lac.

Rappelons que la grande coulée de sédiments de l’été 2017avait mené à une première rencontre avec la ville et à la conception d’un plan du lac démontrant les endroits où des sédiments se déversent et causent l’envasement du lac. Une quinzaine de sites d’érosion privés et publics avaient alors été identifiés.

« L’été dernier, à la demande du DG, nous avions priorisé trois sites d’érosion à aménager et nous attendons toujours la liste des travaux effectués, raconte Martin Bellerose, responsable des communications depuis cinq ans. À ce point-ci, nous craignons que le lac se divise littéralement en deux et nous sommes inquiets pour sa survie. »

La mairesse de Sainte-Adèle, Nadine Brière, précise de son côté qu’une rencontre sera organisée début juin avec l’APELM, le DG de la Ville et le directeur des travaux publics pour faire état des travaux effectués jusqu’à présent.

« Lors des dernières semaines, nos ressources géraient la situation d’urgence causée par les fortes pluies et la fonte des neiges, explique-t-elle. J’ai été mise au courant de la coulée de sédiments dans le lac Millette et je trouve ça déplorable. Je peux vous assurer qu’on fait notre possible pour protéger nos lacs. D’ailleurs, cette année, nous priorisons le balayage des rues près des bassins versants. »

M. Bellerose déplore que la ville ne semble pas considérer les enjeux environnementaux de façon prioritaire. Selon lui, la solution n’est pas de mettre ce dossier dans les mains des travaux publics. « Avec les changements climatiques, on ne peut plus affirmer qu’une situation se produit une fois par génération, on en a la preuve, argumente-t-il. Nous applaudissons les travaux routiers effectués pour solidifier et agrandir les ponceaux, mais il y a urgence d’agir pour capter les sédiments et éviter d’autres écoulements. »

Assemblée générale annuelle

L’APELM tiendra son assemblée générale annuelle le samedi 11 mai prochain à 9h30 à la salle du conseil municipal. « Nous espérons y accueillir un représentant de la ville pour discuter de la suite des choses et faire avancer le dossier », ajoute M. Bellerose qui réitère l’engagement de l’association à travailler en collaboration avec la municipalité.

Pour info : apelmste-adele.org

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.