|

Bruno Laroche présente ses candidats et dévoile les couleurs de son parti

Par Éric-Olivier Dallard

-ÉLECTIONS MUNICIPALES- Saint-Hippolyte

Avec une machine qui semble rôdée au quart de tour, le conseiller municipal Bruno Laroche avance ses pions, comme un soldat prêt à remporter la guerre. Dimanche dernier, c’est devant une salle comble qu’il a présenté sa nouvelle formation, l’Équipe Bruno Laroche.

Encore galvanisé de la rencontre de dimanche – après tout, ils étaient plus d’une centaine à s’être déplacés pour entendre discourir sur la politique municipale – le conseiller a confié sa vision dans une entrevue téléphonique accordée jeudi dernier à Accès.

Intégrité, transparence et proximité sont les trois mots résumant la campagne qui se profile à l’horizon. Trois mots qu’on a l’habitude de voir largement galvaudés au sein de la déprime ambiante. «Quand tu parles avec ton cœur, t’as pas besoin de lire un document», lance l’Hyppolitois. À l’écouter parler, force est de constater que l’homme de 41 ans tient à son coin de pays. Sa famille s’est établie à Saint-Hyppolite en 1939. Bruno y est arrivé à l’âge de deux ans. «On a 62 lacs ici, tranche-t-il. On ne peut pas penser à faire du développement sans réfléchir aux conséquences que cela entraîne. On est juste de passage.»

Le conseiller municipal affirme que depuis son intention de briguer la mairie en novembre dernier, le téléphone ne dérougit pas. La plupart du temps, dit-il, il s’agit de gens qui se plaignent du manque de transparence de son adversaire et collègue à la mairie, Gilles Rousseau. C’est pourquoi Bruno Laroche promet de consulter la population et les organismes de la communauté avant de mettre en branle quelque projet que ce soit. «Changement de zonage ou non, j’avertirai les citoyens.» Le porte-à-porte débute d’ailleurs demain.

Bruno Laroche insiste pour dire qu’il compte 12 années d’expérience comme conseiller municipal et qu’à ce titre, il s’implique largement dans sa région. Selon ses dires, ils sont nombreux à vouloir faire du bénévolat au sein de son équipe. Pas moins de 15 personnes auraient demandé à l’épauler comme candidat. «Gilles Rousseau se targue de poursuivre sa vision du développement économique, dit Bruno Laroche. Mais on ne l’a jamais vu, sa vision. Nous on va pas s’asseoir pendant 4 ans à ne rien faire. Aussitôt élus, on va présenter notre cahier de charge.»

S’il prend le pouvoir, Bruno Laroche entend gérer différemment les deniers publics. Il souhaite un rayonnement régional pour Saint-Hippolyte en faisant une place tant aux utilisateurs de véhicules tout-terrains et de motoneiges, qu’aux adeptes de sentiers de plein air. Son équipe est formée de Chantal Lachaîne, directrice d’un organisme communautaire à Laval, Donald Riendeau, avocat à la retraite chez Ogilvy’s et spécialiste en droit municipal et en urbanisme, Denis Lemay, directeur-général de Sainte-Marguerite-du-lac-Masson, Philippe Roy, ex-fonctionnaire sous contrat avec le comité des falaises de Prévost, d’Yves Dagenais, enseignant au Centre d’études professionnelles de Saint-Jérôme et de Gilles Beauregard, ex-haut dirigeant en charge de la gestion environnementale chez Shell Canada et co-fondateur du parti. «Gilles Rousseau m’accuse d’être trop jeune et de ne pas avoir d’expérience, lance Bruno Laroche. Mais quand on n’a pas de bilan à présenter, on essaie de salir l’autre.» Une déclaration qui donne le ton de la campagne qui s’amorce.

Reste à savoir si Tapage Communications profitera du fait que Bruno Laroche est à l’emploi d’une de ses filiales (Domco), pour tenter de décrocher des contrats de la municipalité si l’élection lui était favorable. Le Cyber journal SADP rapporte par la plume de Dominique Beaudoin, que la firme a obtenu près de 125 000$ en contrats de services-conseils de la ville de Sainte-Anne-des-Plaines, après avoir ouvertement travaillé à faire élire la mairesse de l’endroit, Catherine Collin, lors de la campagne électorale de 2005. Précisons toutefois que dans le cas de M. Laroche, seul un lien indirect d’emploi associe le candidat à la mairie à la firme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.