Chaîne humaine autour de l’école Fleur-des-Neiges

Chaîne humaine autour de l’école Fleur-des-Neiges
Valérie Maynard
Actualité

Sainte-Agathe-des-Monts

Le 1er octobre au matin, une soixantaine de parents et d’enseignants ont formé une chaîne humaine autour de l’école Fleur-des-Neiges, à Sainte-Agathe-des-Monts. Le geste est symbolique, bien sûr, mais combien évocateur.

« On comprend les compressions budgétaires et on est capables de faire notre part. Mais là, c’est tout notre système d’éducation qu’on est en train de détruire », s’indigne Bernard Bouclin, parent d’un enfant fréquentant la Commission scolaire des Laurentides.

Depuis des années, le gouvernement effectue des coupes budgétaires en périphérie. « Les écoles deviennent de moins en moins propres. Mais là, ce sont les services aux élèves qui sont directement affectés, poursuit-il. Une chaîne humaine, se lier l’un à l’autre et s’enrouler autour d’une école en signe de protection, de protestation, ça reste quiet », opine M. Bouclin. Difficile cependant d’en mesurer les répercussions. « Le 1er septembre dernier, le ministre nous a rappelés à l’ordre en nous disant qu’on ne devrait pas impliquer les enfants dans notre démarche. Pourtant, quand ils sont en élections, ils ne se gênent pas pour aller dans les CPE et les écoles. Comment faire pour manifester sans déranger », soulève-t-il.

D’autres manifestations pour sensibiliser le ministre de l’Éducation à la réalité des écoles sont prévues. Outre les chaînes humaines qui continueront de se dresser le 1er de chaque mois, une lettre relatant les effets directs des coupes budgétaires sur les élèves sera envoyée au ministre.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X