pub de recyclage
(Photo : Regroupement Mont-Haitant.)
Sauvons-la-foret
|

Mont-Habitant : Des citoyens demandent un moratoire de 6 mois

Par Luc Robert

Le groupe Parc Mont Habitant demande un moratoire de six mois sur le projet de dézonage, de vente de terrains et de constructions éventuelles dans le secteur, « afin de répondre aux objectifs du plan d’action en environnement de la municipalité. »

Les citoyens ont décidé de poursuivre leurs démarches « afin d’obtenir une protection des boisés », après l’assemblée de consultation publique virtuelle, tenue le 13 avril dernier par la municipalité de Saint-Sauveur.

« Il y a eu beaucoup de questionnement. J’avise que la consultation publique concerne deux objets, pour un projet de règlement, soit des modifications au zonage pour les secteurs du chemin du Lac et du chemin des Terrasses. Nous répondrons ultérieurement par courriels aux questions visant les sentiers, car l’assemblée ne porte pas sur ceux-ci », a ébauché clairement le maire Jacques Gariépy, au début de la séance vidéo. Environ 110 citoyens ont assisté virtuellement à la démarche.

Pour les nouvelles zones, dans le secteur des Terrasses, le projet permettrait entre autres la construction de 4 bâtiments de 32 unités. Dans le secteur du Lac, la Ville vise notamment la création d’un groupe d’usage de conservation. Sur les terrains du citoyen Stein, 28 maisons pourraient voir le jour.

Des évolutions de plans pourraient survenir dans le secteur du chemin du Lac, de sorte que plusieurs possibilités à venir ont été présentées par M. Jonathan Chevrier, directeur adjoint du Service de l’urbanisme à Saint-Sauveur, notamment pour des embranchements d’entrées aux sentiers existants.

« Il s’agit essentiellement d’une présentation et de questions qui ont été filtrées par les organisateurs. Autre déception, le maire dit clairement qu’il ne veut pas acheter les terrains pour protéger la forêt du pôle Mont-Habitant, sans toutefois en expliquer les raisons. Lorsque des participants demandaient une vraie consultation publique, le maire répondait que cela n’est pas nécessaire, que la ville discute déjà avec Plein-Air Saint-Sauveur (PASS). PASS est un organisme ayant pour objectif la protection des sentiers et pas (de répondre) aux besoins de tous les citoyens de la ville », a fait valoir Mme Pascale Trottier, du groupe Parc Mont Habitant.

« Plusieurs villes environnantes dont Morin-Heights, Piedmont, Val-David, Val-Morin, Saint-Jérôme et Mirabel ont déjà ce type de parc municipal, qui est non seulement un endroit où les citoyens et les visiteurs peuvent effectuer des activités de plein air, mais qui agit également comme poumon de leur ville », a-t-elle poursuivi.

Échéanciers

Au calendrier des démarches, l’adoption d’un projet de règlement, le 19 avril à une séance régulière du conseil municipal, mènera à l’avis de possibilité de tenue d’un référendum, le 28 avril prochain. L’adoption du règlement pourrait se tenir ensuite le 17 mai.

« Pour le début des constructions, on peut parler d’un horizon d’un à trois ans. Cela peut être modifié, selon la tenue ou non d’un référendum. Les gens concernés et ceux des zones contiguës seraient alors appelés à se prononcer », a précisé le maire Gariépy.

M. Ronald Dalbec, figure de proue du Mont-Habitant, a quant à lui tenté une autre démarche.

« Nous atteignons plus de 3 000 signatures, dont 700 Sauverois, à notre pétition. On a voulu déposer un document, sous la forme d’une résolution, pour la séance ordinaire du 19 avril. Semble-t-il que nous étions un peu en retard pour figurer à l’ordre du jour. Mais la Ville se permet, elle, de diffuser la bande vidéo de leurs assemblées le lendemain… »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. Alain Daviault

    La vision Gariépy se résume à acheter une bâtisse au 6 rue de La Gare, anciennement qui abritait la Banque Nationale. Un investissement de 850 000 $, afin de relocaliser le musée du ski. Aux prochaines élections, les aspirants candidats (es) à la mairie doivent vous démontrez leur engagement à lever un moratoire sur l’ensemble du territoire de Saint-Sauveur. Un temps de pause pas pour embaucher une firme ,mais pour mettre en place des comités de secteurs composés de citoyens. Désolant de voir qu’aucun élu ne s’objecte à la magie de Gariépy.

    Reply
    • Alain Lahaie

      Y-a-t-il des candidats potentiels à la mairie lors des prochaines élections municipales?
      Je crois que oui. Et à la tournure que prenne les choses, les futurs candidats auraient déjà des votes sur leurs comptes pour l’élection.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.