|

Élections provinciales dans les Laurentides

Par jean-marc

Entendu en campagne…

À Saint-Sauveur le 3…
«Moi tout ce que je veux, c’est ma piscine!» -Michel Lagacé, maire de Saint-Sauveur, lors de l’investiture d’Isabelle Lord.
À Saint-Jérôme le 4…
«Je suis membre du collectif du Parti communiste du Québec depuis 2006 et j’en suis maintenant le secrétaire-général.» – François Gagnon-Bergman, candidat de Québec Solidaire dans Blainville.

Samedi soir à Saint-Donat…
«La souveraineté, ce n’est pas de courir après un référendum, mais de travailler pour faire grandir la liberté des Québécois», – Pauline Marois.

Mardi à Saint-Jérôme…
«On a présenté notre politique familiale et il y a des gens qui nous disent : c’est la même chose que la dernière fois. C’est vrai. Elle était tellement bonne qu’on présente exactement la même chose que la dernière fois.» – Mario Dumont.

Encore mardi à Saint-Jérôme…
«On m’a appelé à 11 heures hier soir pour savoir si je voulais être candidat» – Michael Perzow, éleveur de chevaux de course dans Argenteuil. Il fera la lutte au ministre du Travail, David Whissel.

Toujours mardi à Saint-Jérôme…
«Charest, c’est un menteur. On a besoin de nouvelles énergies. Et les péquistes n’ont pas assez de gens derrière eux pour faire l’indépendance. On est trop peureux.» – Un ex-péquiste passé du côté de l’ADQ.

Mercredi, à la Brûlrie des Mont, à St-Sauveur
«L’Arrogance de Charest en Chambre : c’en est choquant.» – Diane Bellemare, candidate adéquiste dans Bertrand, se rappelant ses impressions du haut du jubé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.