| Par Luc Robert

La création de postes de premiers répondants repoussée à Sainte-Adèle

La prochaine administration municipale devra trancher à savoir si un service de premiers répondants sera offert ou non aux citoyens dans la ville de Sainte-Adèle.

« Le service de premiers répondants exigerait des pompiers et caserne 24/7 et financièrement, ça été reporté. Des pompiers 24 heures par jour, 7 jours par semaine ont une incidence importante sur le compte de taxe et comme nous avons des ambulances sur le territoire de la ville, nous avons décidé de ne pas aller de l’avant en 2021. On voulait faire une grande consultation publique sur le sujet, indiquant l’impact financier (pour les contribuables), mais comme je ne suis pas candi-date (à l’élection du 7 novembre), donc le prochain maire décidera », a expliqué Mme Nadine Brière, mairesse de Sainte-Adèle.

C’est une citoyenne de l’endroit, Mme Donna Farmer, qui a effectué plusieurs recherches de documents sur le sujet et qui a avisé les médias locaux. « La santé et la sécurité des citoyens de Sainte-Adèle sont menacées en raison des priorités mal placées de notre municipalité. Nous n’avons pas de programme de premiers répondants. Ces problèmes de vie et de mort sont abordés à peu près partout ailleurs. Nous sommes l’exception de la MRC, même si nous partageons une démographie commune et émergente dans le monde: le vieillissement de notre population », a soulevé Mme Donna Farmer.

Cette dernière a répertorié ce qui se fait dans les municipalités voisines dans la MRC des PDH. « Si vous consultez le programme de premiers répondants ou l’info du service d’incendie de Morin Heights, vous êtes rassurés par leur offre de services. La clarté avec laquelle les informations sont présentées démontre également leur conviction et leur souci envers leurs citoyens. La ville répertorie les 9 DEA (défibrillateurs) sur leur territoire et indique où ils se trouvent. Leur service de premiers répondants est disponible 24 heures par jour.  Or, Il y a peu d’infos sur le site de Sainte-Adèle et l’information n’est pas claire. Je crois qu’ici, à Sainte Adèle, nous avons un DEA à la Place des citoyens et un à installer soi-disant au Lac Rond, et nulle part cette information est facile à trouver, si elle est même trouvable, sur le site de la ville. En tant que municipalité proactive, (…) nous devons informer et promouvoir l’importance de la RCR (réanimation) et en particulier de l’utilisation des DEA », a-t-elle estimé.

Mme Farmer a aussi voulu porter le débat à un autre niveau. « Quand allez-vous donner aux Adélois la protection que reçoivent tous leurs voisins, Monsieur Genest, et quand allez-vous vous pencher sur la protection des touristes et des citoyens de ces vastes zones en plein essor avec la livraison de drônes DEA et plus encore ? La population des Laurentides est en croissance (3,62% en 2019-2020) et, plus récemment, en nombre substantiel en raison de la pandémie. L’enveloppe de nos services professionnels, ainsi que nos hôpitaux, devront également s’élargir et s’adapter de manière appropriée ».

Ce à quoi le principal intéressé a répondu : « Au niveau des premiers répondants, c’est à chaque municipalité de la MRC des PDH à prendre ses décisions. Ce n’est pas notre rôle d’intervenir. À Wentworth-Nord, où j’étais maire, Ils sont en postes depuis longtemps, tout comme les DEA. Morin-Heights et Saint-Sauveur ont suivi le pas. Saint-Adèle prendra ses propres décisions », a expliqué le Préfet André Genest.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.