La MRC des Pays-d’en-Haut a 25 ans!

La MRC des Pays-d’en-Haut a 25 ans!
Actualité

La MRC des Pays-d’en-Haut soulignera son 25e anniversaire lundi le 31 mars. Cet événement qui permettra de tracer le bilan des dossiers importants et des réalisations qui ont marqués l’histoire de la MRC, se tiendra en présence de la vice-première ministre du Québec et ministre des Affaires municipales et des Régions, Nathalie Normandeau.

Le préfet, Charles Garnier, rappelle les dé­marches de la MRC afin de convertir la voie ferrée du Canadien Pacifique en piste cyclable et de ski de fond, créant ainsi le parc linéaire du P’tit Train du Nord, épine dorsale du développement touristique des Pays-d’en-Haut. Se sont ajoutés, par la suite, la rénovation de la gare de Mont-Rolland, la construction des gares-haltes de Piedmont et de Morin-Heights, ainsi que l’achat et la rénovation de la chapelle de Montfort à Wentworth-Nord pour lui donner une double vocation.
«Que dire de la fin des années 80, rappelle-t-il, où l’on prévoyait dans notre 1er schéma d’aménagement sans trop y croire, la création d’un organisme de développement économique. Tout allait si bien sans savoir pourquoi; rien ne pressait, notre région plaisait énormément aux visiteurs par sa beauté naturelle et attirait bon an mal an son lot de touristes, jusqu’à ce que naisse la compétition entre les régions et un projet nommé Intrawest Tremblant. On procéda alors à la création de la SDE, qui deviendra plus tard notre CLD d’aujourd’hui; qui est à l’origine de la régionalisation des bureaux d’accueil touristiques et de nombreuses autres réalisations qui permirent à la MRC de remporter en 2000 le prestigieux prix de la MRC entrepreneuriale de l’année.»

Le préfet rappelle aussi l’acharnement collectif du Conseil des maires à prohiber le long de l’autoroute 15 sur le territoire des Pays-d’en-Haut toute enseigne et/ou panneau publicitaire. Toujours avec en tête la qualité de vie de sa population, la MRC et toutes ses municipalités constituantes décidaient de signer une charte de protection des bandes riveraines de ses lacs et cours d’eau et de modifier son schéma d’aménagement en ce sens.

Le 4 novembre 2001, les citoyens et cito­yen­nes de la MRC des Pays-d’en-Haut furent les premiers au Québec appelés à choisir par scrutin et à élire leur préfet au suffrage universel. C’est à cette occasion que Charles Garnier quittait ses fonctions de maire de Saint-Sauveur et de préfet nommé par ses pairs, pour devenir préfet à temps plein.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X