pub de recyclage
|

La région n’échappe pas à l’Obamamanie

Par Éric-Olivier Dallard

Jour sacré dans le monde politique, la venue de Barack Obama à Washington a attiré tous les regards sur la capitale américaine. Dans la région, l’événement a été souligné de diverses façons. Et tout le monde a pleuré de joie.

Quarante-huit ans jour pour jour après l’assermentation de John F. Kennedy, un premier noir accédait au poste de la présidence. Qui plus est, il est un des plus jeunes présidents de l’histoire des États-Unis, à prendre les rênes du pays le plus influent de la planète.

Saint-Sauveur: Café Obama!
À Saint-Sauveur, la Brûlerie des Monts a pensé célébrer l’arrivée de Barack avec une mouture à son effigie. Le café Obama, savant mélange de Kenyien (d’où origine son père), de Sumatra (il a vécu en Indonésie) et d’Hawaïen Kona (son autre patrie), s’avère un excellent produit, onctueux à souhait, mais avec une touche de caractère, tout comme ce que laisse envisager le nouveau numéro un des États-Unis. L’idée vient du proprio de l’endroit, Howard Sauvé. Et on a beau chercher sur la toile, il semble que personne avant lui n’ait pensé à concocter un tel amalgame de grains de café. Admettez que c’est plus in que les macarons ou tee-shirts qui pullulent et que c’est drôlement plus original comme façon de… savourer une victoire!

Sainte-Agathe: Des élèves engagés

Le flash est apparu à Manon Lefebvre mardi matin, alors qu’elle roulait en direction de la Polyvalente des Monts, où elle agit en tant qu’animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire. Sitôt arrivée, elle joint sa collègue du service de loisirs, Marie-France Danis. En ni une ni deux, elles font en sorte que la cérémonie d’investiture puisse être diffusée à l’auditorium sur écran géant. Au moment du discours d’Obama, plus de 150 étudiants étaient rassemblés.

Pour la plupart, il s’agit de jeunes déjà engagés dans leur communauté. «C’est à notre âge qu’il faut commencer à s’informer et à s’impliquer, lance Jessica Desroches-Lauzon, 14 ans et présidente du comité environnement. Cette année, elle en sera déjà à sa deuxième participation au Défi têtes rasées.

Que doit faire Barack Obama ? Cesser la guerre en Irak, pensent ces étudiants du secondaire. Ensuite? S’attaquer à la faim dans le monde, suggère Jeffrey. Jasmine veut également la paix. Et tous sans exception, affirment que le nouveau président représente un modèle à suivre. Il permettra de diminuer de façon significative le racisme, croient-ils. Et ce, non seulement aux États-Unis, mais ailleurs dans le monde.

Alain Paquette commente

L’expérience américaine du conseiller aux communications du CSSS des Sommets lui a valu une nouvelle incursion dans le monde des médias. Alain Paquette a en effet pu commenter en direct l’assermentation du nouveau président élu en compagnie de l’équipe de nouvelles de LCN et d’une panoplie de collaborateurs affectés à la politique. «Je n’avais jamais vécu ça d’aussi près», a-t-il confié en début de soirée mardi. Le communicateur était particulièrement fier de vivre cet événement historique aux côtés de Pierre Bruneau, qu’il estime pour son grand professionnalisme. «Le discours de Barack Obama est en continuité avec sa campagne. Il a rappelé l’importance de s’engager dans sa communauté. Pour lui, chaque personne peut faire une différence. Il y a deux jours encore, je recevais un courriel de son organisation avec un extrait vidéo d’Obama. Il continue de mobiliser les gens et interpelle tout le monde. C’est le pari qu’il a fait.»

Ce féru de politique américaine a souligné que lors de son passage au sud, beaucoup de gens l’ont interpellé sur notre système de santé. «Quelqu’un m’a raconté qu’il devait payer 100 000 $ pour une hospitalisation qu’il y a eu dans sa famille. Ici, ce n’est pas parfait, mais la qualité des soins et services sont payés à même nos impôts.»

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.