pub de recyclage
(Photo : MRC-PDH)
Arena-(2)_LR
|

Le Complexe sportif des Pays-d’en-Haut prend forme à Sainte-Adèle

Par Luc Robert

Une présentation publique virtuelle touchant le complexe sportif des Pays-d’en-Haut a permis aux citoyens de visualiser la maquette et de poser des questions sur le projet, le mercredi 2 décembre dernier.

Pandémie oblige, la MRC a opté pour ce compromis en ligne, satisfaisant ainsi les préoccupations du respect des règles de santé publique et de transparence et d’information envers les citoyens. Le public était donc convié à se brancher directement à Internet pour suivre la visioconférence.

« L’objectif était de présenter le design et l’électromécanique du projet, tant pour la piscine, le foyer, que l’aréna. Plus de 140 diapositives ont permis aux gens de comprendre la progression du chantier », a expliqué M. Thomas Gallenne, responsable des communications à la MRC des PDH.

Lien avec A.-N. Morin

D’entrée de jeu, la directrice générale de la MRC, Mme Jackline Williams, a qualifié le projet de pôle majeur pour des citoyens.

« Ce projet permettra un lien piétonnier, via un trottoir, entre le complexe sportif et l’école secondaire A.-M. Morin. On veut qu’il y ait un accès universel aux installations, tant pour les étudiants, que pour la communauté. Nous avons aussi tenu à ce que le complexe réponde aux économies d’énergies les plus récentes. Et nos systèmes sont très performants », a-t-elle spécifié.

Pour sa part, Mme Marie-Claude Fournier, architecte associée chez Régis Côté, a détaillé le projet. « Le boulevard Sainte-Adèle se rend directement au complexe. Deux entrées y permettront une circulation fluide. Le site a été pensé en fonction d’un possible agrandissement futur. Les murs extérieurs ont été conçus en acier, alors que les vastes espaces internes et lumineux ont été pensés pour éviter les reflets de lumière. Le traitement des eaux sera effectué sur le site. Quatre bassins de rétention seront aussi creusés. À la piscine, on retrouvera8 couloirs de 25 mètres, une rivière thérapeutique et des bassins de jeux. L’aréna disposera, quant à lui, de 4 vestiaires, en plus de salles pour les arbitres et pour l’entretien des lieux. Les gradins contiendront 300 places. À l’étage, l’espace foyer permettra aux gens de voir directement vers la patinoire et la piscine. »

Récupération d’énergie

Quant à lui, M. Jean-Robert Hardy, de TétraTech, a détaillé le concept électromécanique du futur ouvrage.

« Nous retrouverons des bornes de recharge électrique à l’extérieur, un système de réfrigération à la fine pointe de la technologie à l’intérieur, pour gérer et récupérer l’énergie. Le chauffage s’effectuera par récupération et le contrôle de l’air. L’économie d’énergie du bâtiment proposé est supérieure de 45,5 % aux normes ASHRAE de 2010. Par ailleurs, le traitement de l’eau de la piscine sera effectué par les spécialistes de Soucy aquatique, qui offrent une filtration qui optimise les back-washs. »

Calendrier

Enfin, M. Simon Boisvert, de l’équipe Pomerleau, a détaillé les étapes en cours au chantier.

« Pour situer l’avancement des travaux, soulignons que le déboisement a eu lieu en août, la préparation du site en septembre, les fondations de l’aréna se font entre octobre et janvier, alors que les fondations aquatiques ont lieu de novembre à janvier, le tout pour une possible ouverture du complexe en août 2022. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Mario Laurin

    Je lis 4 chambres pour la patinoire c est pas beaucoup..

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.