pub de recyclage
(Photo : Archives)
police-2870608
|

Le policier Éric Deslauriers devra subir un nouveau procès

Par Production Accès

La Cour suprême du Canada exige la tenue d’un nouveau procès pour Éric Deslauriers, un policier de la Sûreté du Québec, qui avait été reconnu coupable d’homicide involontaire d’un adolescent.

La première condamnation s’était produite en septembre 2017, à la suite des événements qui ont mené au décès par balle d’un adolescent de 17 ans, en janvier 2014, à Sainte-Adèle.

Le policier avait poursuivi la victime, qui était au volant d’une voiture volée, jusqu’à un stationnement de l’école secondaire A.-N. Morin. Il a témoigné avoir fait feu parce qu’il croyait que le jeune homme allait lui foncer dessus avec le véhicule.

En mars dernier, la Cour d’appel du Québec a cassé le verdict de culpabilité et retourné le dossier en première instance, pour la tenue d’un nouveau procès. La Cour avait décelé des erreurs dans le jugement de la Cour du Québec et avait estimé que le risque d’erreur judiciaire était bien réel. Ce n’était toutefois pas une décision unanime du tribunal. L’affaire s’est donc retrouvée devant la Cour suprême du Canada.

Le mercredi 20 janvier dernier, la cause a été entendue et les juges ont tout de suite donné tort à la Couronne, qui faisait appel du jugement de la Cour d’appel. M. Deslauriers devra donc subir un nouveau procès. Rappelons que le policier Éric Deslauriers avait écopé d’une peine de détention de quatre ans, pour l’homicide involontaire.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin