|

Modernisation du Service des Incendies Saint-Sauveur / Piedmont

Par jean-marc

Un investissement qui rapporte…

En juillet 2007, le conseil municipal de la Ville de Saint-Sauveur octroyait un mandat à la firme CGI pour la réalisation d’une étude sur la protection incendie et le classement pour les assurances.

Après des investissements de près de 3 millions de dollars dans la modernisation du Service des Incendies, soit la construction d’une nouvelle caserne, achat de véhicule autopompes et un camion échelle, une réévaluation de notre classement s’avérait nécessaire.

Il existe deux système de classement aux fins de tarification d’assurance incendie, soit secours publics (commerces et industries) et protection des habitations.

Au niveau des habitations, la cote est passée de 3A à 2 pour les secteurs protégés par des poteaux d’incendie et de 4 à 3B pour les autres secteurs. La cote 1 étant le meilleur classement avec des pompiers en caserne 24/24 et 5 étant sans protection.

En ce qui concerne les commerces et industries, la cote est passée de 6 ou 7 à 4 pour les secteurs ayants de poteaux d’incendie et est demeurée à 9 pour les autres secteurs.

Incidences monétaires

En termes concrets et à titre d’exemple seulement, l’économie que pourrait réaliser un propriétaire d’une résidence desservie par des poteaux d’incendie et évaluée à 200 000$ est d’environ 300$ par année. Pour une propriété toujours évaluée à 200 000$ mais non desservie par des poteaux à incendie, l’économie annuelle pourrait être d’environ 100$. L’économie pour un commerce de restauration évalué à 274 000$ pourrait être d’environ 700$ annuellement.

Ces exemples sont à titre d’information seulement et les économies pourraient varier en fonction des secteurs et pourraient également changer avec le temps.

Les propriétaires ou locataires d’immeubles devraient donc, lors du renouvellement de leurs assurances, informer les compagnies avec qui ils font affaire du changement de la cote incendie, et ce, même si votre assureur a été avisé par la firme VGI du résultat de l’analyse. En tout bon consommateur, une demande de prix auprès de divers assureurs pourrait également rapporter des économies.

Il est à noter que certaines compagnies utilisent leur propre méthode de classement. Les résultats d’économies pourraient donc varier.

Selon Michel Lagacé, maire de Saint-Sauveur, «les économies potentielles valent la peine de bien négocier son contrat d’assurance lors de son renouvellement.»

L’investissement des deux municipalités dans cette étude est de 48 000$. «Si 3 000 résidences unifamiliales de nos municipalités économisent 100$, l’économie collective sera de plus de 300 000$. Imaginez l’impact collectif des 7 000 propriétés!», précise de son côté Clément

Cardin, maire de Piedmont.

La dernière évaluation de la cote remontait à 1990. Le directeur-général de Piedmont, Gilbert Aubin, en a profité pour inviter les citoyens à eux-mêmes penser, lors du renouvellement de leurs polices d’assurance personnelles, à «magasiner les opportunités».

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.