pub de recyclage
(Photo : Nordy)
Saint-Sauveur
|

Plusieurs aspirants à la mairie hésitent à mettre leurs cartes sur la table

Par Luc Robert

À moins d’un an des élections municipales au Québec, plusieurs aspirants et élus sortants observent de près la scène politique locale, afin de déterminer s’ils présenteront leur candidature au scrutin du 7 novembre prochain.

Pour le maire sortant de Saint-Sauveur, M. Jacques Gariépy, il est trop tôt pour annoncer publiquement sa position.

« Je suis en réflexion, à savoir si je briguerai les suffrages pour un troisième mandat. C’est une affaire de temps disponible, versus ce que je veux offrir à ma famille. Je pense que les gens comprennent que le conseil municipal et moi tentons de les protéger au meilleur de nos capacités, et nous le faisons bien. La population m’entend à la radio et me voit dans les journaux. Ils me remercient pour mes efforts (face à la COVID). Je suis encore populaire, mais je ne suis pas prêt à divulguer mes projets futurs », a spécifié le premier magistrat.

M. Luc Leblanc suit de près la situation à l’hôtel de ville de Saint-Sauveur.

Même son de cloche du côté du chef du parti sauverois, Équipe Luc Leblanc, qui a aussi participé au scrutin de 2017. « J’attends avant de me prononcer sur un retour, mais j’observe la situation. Il était prévu que nous gardions en vie le site du parti sur Facebook, afin de laisser une empreinte visuelle. Le parti est encore inscrit auprès du directeur général des élections (DGE) : nous avons rempli les formulaires annuellement, pour le garder en vie », a souligné M. Leblanc.

Celui qui a été conseiller municipal de février 2013 à février 2017 observe les gestes de l’administration municipale en place de Saint-Sauveur. « Après trois années, il y a des choses non mentionnées au bilan de M. Gariépy. Il a posé des gestes, mais je ne suis pas certain que ce furent toujours les bons, surtout en matière d’aménagement du territoire et de la sécurité. Je regarde ça et je me dis qu’il n’a pas le souci de la population. Au cours du mandat de M. Gariépy, on a dépassé le coût de la vie, en termes de budgets, de dépenses et de taxes. De notre côté, nous nous sommes toujours fait un devoir de respecter la capacité à payer des citoyens. »

Citoyen permanent de la municipalité depuis 2002, M. Leblanc a été gestionnaire municipal pendant plus de 35 ans. « J’ai toujours eu comme préoccupation les familles et les aînés. J’ai aussi reçu des appuis personnels de gens connus et forts. Seront-ils encore là à l’automne, lorsque j’aurai pris ma décision de me représenter ou non ? On verra bien. J’évalue actuellement mes soutiens. Mon intérêt est toujours marqué, mais non confirmé. »

Au registre des partis politiques inscrits et autorisés sur le site d’Élections Québec, outre Équipe Jacques Gariépy et le Parti sauverois (Équipe Luc Leblanc), on retrouve le Parti libre de Saint-Sauveur, de Michel Leclerc. Des rumeurs d’autres noms connus de candidats à la mairie circulent en coulisses, mais aucun n’a encore confirmé ses intentions.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.