Le projet d’écocentre régional est remis en dessous de la pile

Alors que la rentabilité du projet reste à démontrer, André Genest ajoute que plusieurs écocentres municipaux auront besoin d’une mise à niveau. PHOTO: Thomas Gallenne
Le projet d’écocentre régional est remis en dessous de la pile
Jean-Patrice Desjardins
Actualité

MRC des Pays-d’en-Haut

La Ville de Sainte-Adèle et le conseil des maires à la MRC des Pays-d’en-Haut sont d’accord sur un point : il n’y aura pas d’écocentre sur son territoire dans un avenir rapproché et le dossier du complexe sportif sera plutôt priorisé.

« À la suite du dernier dénouement dans le dossier de l’écocentre régional de la MRC des Pays-d’en-Haut et en prenant en compte l’acceptabilité sociale du projet, la Ville de Sainte-Adèle se retire du dossier. Il n’y aura donc pas d’écocentre de la MRC sur notre territoire », affirmait la mairesse de Sainte-Adèle au journal la semaine dernière.

Déjà en février, lors de l’assemblée ordinaire du conseil municipal à Sainte-Adèle, on a voté deux résolutions demandant à la MRC de fournir, dans les meilleurs délais, une vision stratégique et budgétaire pour deux projets: l’écocentre régional et le complexe sportif. Les répercussions financières pour les citoyens de Sainte-Adèle et l’impact sur la circulation autour de l’écocentre sont les principales préoccupations du conseil.

Il faut maintenant s’attendre à voir une résolution contre le projet d’écocentre à la prochaine assemblée à Sainte-Adèle.

Mise à niveau

Déjà en juin 2017, alors que la mairesse Nadine Brière était encore conseillère, le conseil municipal de Sainte-Adèle avait adopté une résolution pour s’opposer au projet de centre de transbordement des matières résiduelles sur son territoire, évoquant la non-acceptabilité sociale du projet.

« Les préoccupations sont les mêmes, mais le projet d’écocentre régional est tout autre. Il vise à rendre rentable l’exploitation des matières recyclables dans les écocentres, en rassemblant dans un même lieu ces matières », explique le préfet André Genest.

Alors que la rentabilité du projet reste à démontrer, André Genest ajoute que plusieurs écocentres municipaux auront besoin d’une mise à niveau, comme c’est le cas à l’écocentre de Sainte-Adèle.

De plus, le projet d’écocentre régional, dont le terrain pressenti se trouverait en bordure du chemin Pierre-Péladeau à proximité des carrières Lafarge, suscite des inquiétudes de la part de certains citoyens quant à la sécurité routière dans le secteur.

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. Bernard Glaveen

    26 avril 2018 à 13 h 00 min

    Bravo… Au conseil municipale de Ste-Adèle pour la résolution voté contre le projet d’Ecocentre !! Mais il n’y a pas seulement l’impact autour de la circulation je crois. Il faut aussi voir les impacts sur le bruit,les odeurs et surtout le nappe phréatique car le site choisi est très près de la Rivière du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X