Un cardiologue escaladera la 8e plus haute montagne du monde

Un cardiologue escaladera la 8e plus haute montagne du monde
Actualité

Le Dr Dominique Ouimet tentera de réaliser son rêve dans les six prochaines semaines en escaladant le mont Manaslu au Népal, la huitième plus haute montagne au monde avec 8 163 mètres d’altitude. S’il réussit, le cardiologue à l’hôpital de Saint-Jérôme sera le 2e Québécois à accomplir l’exploit.

L’alpiniste de 48 ans est parti à l’aventure dimanche dernier pour une bonne cause puisqu’il profitera de cette ascension pour récolter de l’argent pour la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme. «C’est une expérience exceptionnelle à vivre individuellement, mais ça la magnifie de le faire pour une cause», a souligné M. Ouimet, deux jours avant son départ.

Celui qui en sera à son neuvième périple en huit ans voudra battre son record, lui qui avait atteint 6 500 mètres lors de son dernier voyage en Bolivie cet été. «Je rêve de faire un 8 000 mètres depuis ma première expédition en novembre 2004», lance l’athlète qui a foulé, entre autres, les monts

Mc Kinley, le Kilimandjaro et l’Aconcagua.

Le Dr Ouimet et une équipe française devaient faire l’ascension du Shishapangma au Tibet, 14e plus haute montagne de la planète. Toutefois, les autorités chinoises ont fermé le Tibet aux visiteurs étrangers au début du mois de juin. Les alpinistes se sont donc tournés vers le Manaslu.

 

Avant d’entreprendre un tel voyage, Dominique Ouimet s’est assuré de mettre toutes les chances de son côté. Il a fait un entraînement musculaire intensif, a pédalé 3 700 kilomètres à vélo et a perdu un peu de poids. Un autre facteur non négligeable:

M.Ouimet revient d’un voyage en Bolivie où il a atteint trois sommets avec brio. «Je n’aurai jamais été aussi en forme pour escalader une montagne», avoue-t-il.

Malgré son enthousiasme, il ne veut pas se mettre trop de pression. «Je pense que j’ai des chances [d’atteindre le sommet]. Mais il y a une grande zone d’inconnue puisque je n’ai jamais couché au-delà de 5 850 mètres. Le pire, c’est l’apnée du sommeil. Je m’accorde 50 % des chances de réussite», concède le cardiologue qui serait, en fait, simplement heureux de dépasser son record.

S’il réussit cet exploit, M. Ouimet pensera certainement à escalader l’Everest, le plus haut sommet du monde. Sinon, il voudra sans doute retenter une montagne d’une altitude de 8 000 mètres.

Avant d’accrocher ses crampons, l’alpiniste aimerait aussi escalader la montagne la plus élevée de chaque continent. Il en a fait trois jusqu’à maintenant.

Dominique Ouimet donne des sous depuis plusieurs années pour la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme. Cette fois, il espère amasser 25 000 $ qui serviront à l’achat d’une dizaine de «mémorisateurs d’événements». Ces appareils enregistrent les battements du cœur et diagnostiquent des troubles d’arythmies. «Je suis fidèle à cette fondation. Il y a plusieurs années, j’ai réalisé son importance, alors peu importe si mon département en profite ou non, je donne. J’encourage les compagnies pharmaceutiques à donner aussi», souligne-t-il.

La Fondation aide l’établissement à acquérir tout juste l’équipement nécessaire au bon fonctionnement de l’hôpital. Bien sûr, on y revient toujours: si le gouvernement débloquait plus d’argent dans le domaine de la santé, les levées de fonds ne seraient pas si nombreuses.

Les Laurentides sont plus particulièrement sous-financées comparativement au reste du Québec, estime M.Ouimet. «Sur 17 régions administratives, les Laurentides arrivent 4e en terme de nombre d’habitants, alors que la région est 15e en terme de financement. Il y a un décalage entre l’importance de la population et le budget accordé. Les Laurentides sont les parents pauvres au Québec», explique le docteur, ajoutant que Saint-Jérôme est, pour sa part, «l’enfant pauvre» dans la région laurentienne.

Les personnes qui désirent parrainer le Dr Ouimet peuvent le faire via le site web de la Fondation au  rwww.fondationhopitalsaint-jerome.org, par téléphone au 450 431-8484, poste 1 ou par la poste au 290 rue Montigny, Saint-Jérôme, J7Z 5T3 (Libellez le chèque à: Fondation Hôpital Saint-Jérôme et notez en bas de celui-ci, don projet Dr Ouimet).

 

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X