(Photo : Courtoisie)
Le robot utilisé par Éco-Captation identifie et sépare les différents types de polystyrène pour les recycler.
|

Remarquées pour leurs efforts verts

Par Simon Cordeau

Trois entreprises des Laurentides sont finalistes aux prix Eurêka! d’un Québec vert et prospère. Présentés par Écotech Québec, ces prix soulignent les organisations québécoises qui ont adopté des technologies propres d’ici, afin d’améliorer leur efficacité, leur compétitivité et leur bilan environnemental. Les lauréats seront annoncés le 21 septembre.

Solution robotisée

Éco-Captation, à Prévost, est finaliste dans la catégorie Manufacturier et industriel. L’entreprise collecte et recycle le polystyrène.

La styromousse ne peut pas être collecté avec le reste du recyclage, puisqu’elle se brise et vient contaminer les autres matières lorsque celles-ci sont compactées dans le camion de collecte. Ainsi, l’entreprise collecte séparément la styromousse dans plus de 70 écocentres à travers le Québec.

Éco-Captation doit sa nomination à la technologie de Waste Robotics. Avec son intelligence artificielle, le robot identifie les différents types de polystyrène. Comme les plastiques, « le polystyrène d’une barquette alimentaire n’est pas le même que celui d’un emballage électronique ou celui utilisé pour de l’isolation. À l’œil nu, c’est impossible de les distinguer », illustre le directeur de l’entreprise, Gilles Venne. Grâce au robot, il est donc possible de le séparer et de le recycler.

Le polystyrène recyclé peut être retourné à l’état vierge, transformé en granulats, intégré au mobilier urbain, comme des bancs de parc ou des tables à pique-nique, ou utilisé pour de l’isolation. Il est aussi ajouté à du béton sous-terrain utilisé par Hydro-Québec, souligne M. Venne.

Collecte des eaux

L’entreprise Domicil est finaliste dans la catégorie Immobilier, pour son projet Le Norden à Saint-Sauveur. « C’est un projet chic, mais à vocation écologique. Quand on est promoteur, on doit céder jusqu’à 10 % du terrain à des fins de parc. Nous, on est à peu près à 18-20 % », explique François Barnabé, président de Domicil.

Le sentier, qui lie le sommet du mont Saint-Sauveur au chemin du Lac-Millette, sera aussi amélioré et éclairé le soir, et une servitude d’usage sera cédée à perpétuité à la Ville de Saint-Sauveur. « Les citoyens de Saint-Sauveur et de partout pourront toujours s’y promener », assure M. Barnabé. L’hiver, le sentier sera damé pour y faire du ski de fond et de la raquette.

Domicil doit sa nomination à l’utilisation de la technologie Rewatec, de l’entreprise Premier Tech Eau et Environnement. Chaque maison sera dotée d’un réservoir pour collecter les eaux de pluie.

« On se sert de ces eaux pour les toilettes de la maison, mais aussi pour l’arrosage de la pelouse et le lavage de l’eau dans le garage », explique M. Barnabé.

Cette technologie permet aussi d’accumuler l’eau lors de fortes pluies, et ainsi de compenser les effets négatifs des sécheresses.

« On fait juste retarder la goutte d’eau qui va au ruisseau. Elle fait une petite pause dans le réservoir », illustre M. Barnabé.

Il assure aussi que, lors de la construction, les matières sont recyclées au maximum et qu’elles sont triées sur le site même. « Ce qu’on envoie au site d’enfouissement, c’est minime, peut-être 25 % par rapport à avant. » L’entreprise tente également de réutiliser les matériaux sur place autant que possible, comme reprendre la pierre excavée pour d’autres usages sur le site même.

Traitement des eaux

Technologie ECOFIXE, à Blainville, est le fournisseur de la Municipalité d’Ascot Corner, finaliste dans la catégorie Municipal. L’entreprise a conçu un système modulaire pour accroître la capacité des installations de traitement d’eaux usées existantes, sans utiliser de produits chimiques.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.